Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, dans un marché prudent avant l'élection américaine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient autour de l'équilibre lundi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent à la veille de l'élection présidentielle aux Etats-Unis et avant une transition du pouvoir en Chine, et refroidi de surcroît par un renforcement du dollar.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 105,52 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 16 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grignotait 8 cents à 84,94 dollars.

Alors que les Etats-Unis et la Chine représentent les deux principaux pays consommateurs de brut dans le monde, "les marchés des matières premières vont être dominés cette semaine par l'élection présidentielle américaine mardi, mais aussi par le 18e Congrès du Parti communiste chinois" qui ouvrira jeudi, soulignaient les analystes de Commerzbank.

Les sondages aux Etats-Unis montrent un faible écart entre le président démocrate sortant Barack Obama et l'ancien gouverneur du Massachusetts (nord-est) Mitt Romney, et "en raison de l'incertitude pesant sur l'issue de l'élection, les opérateurs jugent probablement plus prudent de rester sur leurs positions", faisant montre d'attentisme, observaient les experts de JBC Energy.

"Les marchés du pétrole préfèreraient une victoire de Barack Obama", en raison de son soutien à la politique monétaire accommodante de la Réserve fédérale américaine (Fed), dont les injections de liquidités dans l'économie stimulent les achats de matières premières, mais "la déception des opérateurs après une (éventuelle) victoire de Romney pourrait n'être que momentanée", estimait-on chez Commerzbank.

En effet, les derniers indicateurs en provenance de la première économie mondiale font état d'une embellie, de nature à rassurer les investisseurs, dont l'optimisme a été conforté vendredi par la nette accélération des embauches aux Etats-Unis en octobre.

Les investisseurs seront par ailleurs attentifs à l'accession de nouveaux dirigeants au pouvoir en Chine, où l'actuel président, Hu Jintao doit céder le poste de secrétaire général du PCC à Xi Jinping, 59 ans, alors que les spéculations sur de nouvelles mesures de Pékin pour stimuler l'économie restent vives.

Dans cet environnement empreint de prudence, les prix étaient de surcroît sous la pression d'un renforcement du dollar, notamment face à l'euro, qui contribuait à rendre moins attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les acquéreurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, "la décision des autorités américaines de laisser des compagnies étrangères approvisionner la côte Est des Etats-Unis en produits pétroliers a pu peser sur les cours", en gonflant l'offre disponible dans cette région, observaient les analystes de JBC Energy.

Les prix du pétrole avaient été portés pendant une partie de la semaine dernière par l'impact de l'ouragan Sandy aux Etats-Unis, qui a entraîné de fortes perturbations des approvisionnements pétroliers dans la région de New York qui persistaient le week-end dernier.

cha



(AWP / 05.11.2012 12h45)


Commenter Le brut hésite, dans un marché prudent avant l'élection américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite