Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en nette baisse à New York, plombé par la hausse du dollar

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont clôturé en nette baisse vendredi à New York et à Londres, l'accélération des embauches aux Etats-Unis en octobre échouant à rassurer un marché inquiet pour la demande et pénalisé par une hausse du billet vert.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a chuté de 2,23 dollars à 84,86 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a terminé à 105,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,49 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

En début d'échanges, le rapport très attendu sur l'emploi aux Etats-Unis en octobre a "donné un peu de soutien au marché", selon Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En effet, s'il montre un taux de chômage en légère hausse, à 7,9%, ce document fait surtout état d'une accélération des embauches dans le pays, avec la création de 171'000 emplois, une statistique nettement supérieure aux attentes et en hausse de 16% par rapport à septembre.

"Ces chiffres vont certainement faire plaisir au président (américain, Barack) Obama, à quatre jours de l'élection présidentielle", a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric, "mais sur le plan du marché du pétrole, ils ne suffisent pas à le faire passer en territoire positif".

"S'il est encourageant, ce rapport a déclenché une hausse du dollar", qui revenait à des niveaux plus vus depuis début octobre face à l'euro, a noté John Kilduff, de Again Capital.

Après une salve d'indicateurs rassurants sur le front de l'emploi et dans le secteur manufacturier publiés cette semaine, la progression des embauches en octobre renforçait l'idée que la reprise américaine reprenait de la vigueur, loin devant le Vieux continent.

D'autre part, les courtiers sont conscients du fait qu'une partie des "mesures d'assouplissement de la Fed (Réserve fédérale américaine, ndlr) finiront par prendre fin, au fil de l'amélioration de l'économie américaine, et cela pèse sur le marché", a relevé John Kilduff.

Outre la stimulation de la croissance économique, le concours financier énorme fourni par la banque centrale renforce notamment l'attractivité des actifs jugés plus risqués comme les matières premières et l'or noir.

Par ailleurs, selon M. Lipow, le WTI a été "plombé par une forte hausse de l'offre (aux Etats-Unis), la production de brut au Texas atteignant désormais plus de 2 millions de barils par jour de brut, le plus haut niveau depuis des décennies", citant des chiffres du département de l'Energie américain (DoE).

Les prix du Brent étaient de leur côté pénalisés par le retour progressif à la normale des opérations de production en mer du Nord après une période de maintenance prévue initialement essentiellement sur le mois de septembre et qui s'est prolongée au mois d'octobre pour de nombreuses installations.

rp



(AWP / 05.11.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en nette baisse à New York, plombé par la hausse du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite