Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en nette baisse à New York, plombé par la hausse du dollar

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont clôturé en nette baisse vendredi à New York et à Londres, l'accélération des embauches aux Etats-Unis en octobre échouant à rassurer un marché inquiet pour la demande et pénalisé par une hausse du billet vert.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a chuté de 2,23 dollars à 84,86 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a terminé à 105,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,49 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

En début d'échanges, le rapport très attendu sur l'emploi aux Etats-Unis en octobre a "donné un peu de soutien au marché", selon Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En effet, s'il montre un taux de chômage en légère hausse, à 7,9%, ce document fait surtout état d'une accélération des embauches dans le pays, avec la création de 171'000 emplois, une statistique nettement supérieure aux attentes et en hausse de 16% par rapport à septembre.

"Ces chiffres vont certainement faire plaisir au président (américain, Barack) Obama, à quatre jours de l'élection présidentielle", a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric, "mais sur le plan du marché du pétrole, ils ne suffisent pas à le faire passer en territoire positif".

"S'il est encourageant, ce rapport a déclenché une hausse du dollar", qui revenait à des niveaux plus vus depuis début octobre face à l'euro, a noté John Kilduff, de Again Capital.

Après une salve d'indicateurs rassurants sur le front de l'emploi et dans le secteur manufacturier publiés cette semaine, la progression des embauches en octobre renforçait l'idée que la reprise américaine reprenait de la vigueur, loin devant le Vieux continent.

D'autre part, les courtiers sont conscients du fait qu'une partie des "mesures d'assouplissement de la Fed (Réserve fédérale américaine, ndlr) finiront par prendre fin, au fil de l'amélioration de l'économie américaine, et cela pèse sur le marché", a relevé John Kilduff.

Outre la stimulation de la croissance économique, le concours financier énorme fourni par la banque centrale renforce notamment l'attractivité des actifs jugés plus risqués comme les matières premières et l'or noir.

Par ailleurs, selon M. Lipow, le WTI a été "plombé par une forte hausse de l'offre (aux Etats-Unis), la production de brut au Texas atteignant désormais plus de 2 millions de barils par jour de brut, le plus haut niveau depuis des décennies", citant des chiffres du département de l'Energie américain (DoE).

Les prix du Brent étaient de leur côté pénalisés par le retour progressif à la normale des opérations de production en mer du Nord après une période de maintenance prévue initialement essentiellement sur le mois de septembre et qui s'est prolongée au mois d'octobre pour de nombreuses installations.

rp



(AWP / 05.11.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en nette baisse à New York, plombé par la hausse du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 24 octobre 2017 à 06:56

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, toujours influencés par les incertitudes dans la région pétrolière...

lundi 23 octobre 2017 à 21:08

Le pétrole hésite sous l'effet des incertitudes en Irak et d…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en ordre dispersé lundi, influencé par la poursuite...

lundi 23 octobre 2017 à 18:19

Le pétrole recule en Europe, pénalisé par le dollar fort

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens, alors que le dollar remontait dans un marché toujours très attentif...

lundi 23 octobre 2017 à 16:48

France: les prix des carburants ont encore reculé la semaine…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 23 octobre 2017 à 15:44

Le pétrole monte sous l'influence de l'Irak et du forage amé…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, influencé par des statistiques sur le...

lundi 23 octobre 2017 à 12:18

Le pétrole recule, pénalisé par la vigueur du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que le dollar remontait dans un marché toujours très...

lundi 23 octobre 2017 à 06:14

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, confortant les gains enregistrés la semaine dernière en raison...

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite