Menu
RSS
A+ A A-

Les cours progressent dans un marché qui jauge l'impact de Sandy

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours perturbé par le passage sur la côte est des Etats-Unis de l'ouragan Sandy, qui a causé la mort de plus de quarante personnes dans le pays et deux jours de fermeture de la Bourse de New York.

 


Vers 11H40 GMT (12H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 109,69 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 61 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 68 cents à 86,36 dollars.

"Les volumes d'échanges (du brut new-yorkais) sont tombés mardi à leur plus bas niveau de l'année", du fait de la fermeture de la place new-yorkaise lundi et mardi et donc de l'absence de nombreux investisseurs, commentait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

Les cours pourraient d'ailleurs encore être perturbés mercredi, car l'opérateur boursier CME Group a indiqué que les échanges physiques du pétrole à New York resteront suspendus tant que n'aura pas été levé l'ordre d'évacuation de la zone où se trouve le siège du marché où est coté le WTI.

L'évacuation de la pointe sud de l'île de Manhattan avait été ordonnée dimanche par les autorités new-yorkaises en prévision du passage de l'ouragan. Les échanges électroniques se poursuivaient en revanche durant leurs horaires habituels.

Des millions d'Américains étaient encore mercredi dans le noir et les pieds dans l'eau, victimes de l'ouragan Sandy, qui a dévasté le nord-est du pays, notamment New York et le New Jersey, et entraîné la mort d'une quarantaine de personnes dans le pays.

Sur le plan du marché du pétrole, "on ne peut pas encore établir une estimation précise des dégâts causés par Sandy mais il semble qu'elle n'ait pas causé de dommages significatifs sur l'offre" de brut, notait M. Jakob.

D'ailleurs, certaines raffineries de la côte est qui avaient été fermées en raison du passage de l'ouragan rouvraient progressivement, rassurant les investisseurs sur la demande de brut.

Les opérateurs tournaient par ailleurs leur attention mercredi vers le Département américain de l'Energie (DoE) qui doit publier son rapport hebdomadaire sur les réserves d'or noir du premier consommateur de pétrole au monde.

Selon des analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les réserves de brut des Etats-Unis devraient s'être étoffées de 2,3 millions de barils lors de la semaine achevée le 26 octobre et celles d'essence de 400.000 barils.

Les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) devraient pour leur part avoir reculé de 1,3 million de barils. Comme le faisaient remarquer les analystes de Commerzbank, les investisseurs scruteront surtout le niveau des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) alors qu'approche la saison hivernale.

jq



(AWP / 31.10.2012 13h29)


Commenter Les cours progressent dans un marché qui jauge l'impact de Sandy


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite