Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rebondit légèrement mais le marché scrute toujours Sandy

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole rebondissaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression dans un marché attentif à l'évolution de l'ouragan Sandy, arrivé sur la côte Est des Etats-Unis et qui a plongé New York dans le noir et inondé une partie de Manhattan.

Vers 11H25 GMT (12H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 109,86 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 42 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 53 cents à 86,07 dollars.

"Les cours du brut ont terminé lundi en baisse des deux côtés de l'océan atlantique", notaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

En effet, les prix de l'or noir avaient été plombés lundi par une baisse de la demande, notamment de raffineries de la côte Est des Etats-Unis, et l'absence de nombreux investisseurs en raison de la fermeture de la Bourse de New York, alors qu'approchait l'ouragan Sandy.

L'arrêt des raffineries tend habituellement à faire mécaniquement monter les cours du brut mais les intempéries paralysent des régions entières parmi les plus peuplées des Etats-Unis, premier consommateur d'or noir de la planète, faisant chuter la demande en produits raffinés dans la région balayée par Sandy.

Les cours tentaient de se reprendre, bien que faiblement, mardi, mais "tous les yeux restaient tournés vers l'ouragan Sandy qui a quasiment figé la côte Est", observait-on chez JBC.

New York a été plongé dans le noir lundi soir et Manhattan largement inondé, le passage du cyclone Sandy provoquant des bourrasques et des trombes d'eau sur la région où au moins trois personnes ont trouvé la mort.

Sandy avait déjà fait 67 morts dans les Caraïbes avant de remonter vers le nord, le long de la côte atlantique, et de toucher terre pour la première fois aux Etats-Unis, dans le New Jersey.

Pour les analystes de Commerzbank, "les faibles volumes d'échanges, c'est-à-dire la faible liquidité, liés à aux bureaux et couloirs dépeuplés de la place new-yorkaise (qui devait rester fermée mardi comme la veille), pouvaient (également) engendrer une hausse de la volatilité", et ainsi alimenter un rebond technique des prix.

tt



(AWP / 30.10.2012 12h55)


Commenter Le brut rebondit légèrement mais le marché scrute toujours Sandy


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite