Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en baisse à New York à l'approche de l'ouragan Sandy

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont clôturé en baisse lundi à New York, perturbés par l'arrivée de l'ouragan Sandy sur la côte est des Etats-Unis, et ses possibles conséquences sur les raffineries, ainsi que par la persistance des inquiétudes sur la zone euro.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a perdu 74 cents à 85,54 dollars, dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), selon des résultats provisoires.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à la même échéance a clôturé à 109,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 11 cents.

Les échanges physiques de brut américain ont été suspendus lundi par CME Group, propriétaire du Nymex, le siège et la salle de courtage du marché spécialisé dans les contrats sur le pétrole étant situés dans la zone d'évacuation établie par les autorités new-yorkaises par mesure de sécurité.

Les échanges électroniques ont été maintenus mais les volumes sont restés faibles, Sandy poussant de nombreux investisseurs américains à rester à l'écart des échanges alors que la Bourse de New York est restée fermée.

Le même dispositif sera conservé mardi pour les cotations du brut, a indiqué CME Group dans un communiqué diffusé après la clôture.

Dans ce contexte, les courtiers à l'oeuvre s'inquiétaient lundi des conséquences du passage de l'ouragan sur la côte est des Etats-Unis, où sont situés plusieurs raffineries.

"Les activités d'une dizaine d'entre elles pourraient être suspendues, au moins temporairement" et cela pourrait affecter au total "la production de quelque 1,2 million de baril de produits raffinés", selon Bart Melek, de TD Securities.

Aussi, les investisseurs craignent une baisse de la demande de brut de la part des raffineries, a ajouté l'analyste, notant que les cours des produits raffinés, notamment l'essence et le fioul de chauffage, étaient en hausse.

Les marchés énergétiques vont "faire la balance entre la perte de l'offre et la réduction de la demande" de ces produits, a souligné Phil Flynn, de Price Futures Group.

D'un côté, "la tempête va conduire à la fermeture de 6,5% des capacités de raffinage des Etats-Unis et les automobilistes vont remplir leur réservoir", a-t-il souligné.

Mais "la mise à l'arrêt de plusieurs grandes villes et les coupures de courant attendues pourraient affecter, comme jamais auparavant, la demande" de produits raffinés, a-t-il ajouté, rappelant que la côte est des Etats-Unis est de loin la région la plus consommatrice d'essence avec plus de 3 millions de barils par jour en moyenne.

La tendance à la baisse des prix du brut vient toutefois à l'encontre du mouvement habituel observé quand un ouragan menace les Etats-Unis. Mais "c'est parce qu'ils affectent généralement le golfe du Mexique, où sont situés non seulement des raffineries mais aussi des installations de production", a remarqué M. Melek.

Les cours du pétrole étaient aussi tirés vers le bas par "le pessimisme dû à la crise de la dette souveraine dans la zone euro", a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

Ce sentiment a notamment participé au renchérissement du billet vert, qui rend moins attractifs les achats de brut libellés en dollar pour les investisseurs.

rp



(AWP / 30.10.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en baisse à New York à l'approche de l'ouragan Sandy


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite