Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en hausse à New York, soutenu par le PIB américain

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p

Les prix du pétrole ont terminé en hausse une séance très hésitante vendredi à New York, soutenus par une croissance américaine meilleure qu'attendu au troisième trimestre et l'appréhension avant le passage de l'ouragan Sandy sur la côte nord-est des Etats-Unis.


Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a progressé de 23 cents à 86,28 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à la même échéance a clôturé à 109,55 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,06 dollar.

"Les chiffres du produit intérieur brut (PIB) ont encouragé le marché et l'ont aidé à rebondir des très bas niveaux observés en début de semaine", a indiqué Bill Baruch, de iiTrader. Le baril est allé jusqu'à passer en cours de séance mercredi sous la barre des 85 dollars, ce qu'il n'avait plus fait depuis mi-juillet.

De juillet à septembre, le produit intérieur brut des Etats-Unis a progressé de 2,0% en rythme annualisé par rapport au deuxième trimestre, suscitant un regain d'optimisme qui a profité aux marchés des matières premières.

Cela a permis de dépasser les "craintes sur la demande mondiale qui avaient maintenu les cours en baisse ces derniers temps", a ajouté l'analyste.

Le renchérissement du billet vert a aussi "aidé les matières premières à monter", a indiqué M. Baruch. Un tel mouvement rend en effet moins attractif les achats de brut libellés en dollar pour les investisseurs.

Les courtiers ont par ailleurs porté une grande attention à la trajectoire de l'ouragan Sandy, qui traversait vendredi les Bahamas et menaçait de frapper dès ce week-end la côte très peuplée du nord-est des Etats-Unis.

Surnommé "Frankenstorm" en raison de la proximité de la fête d'Halloween, qui a lieu mercredi aux Etats-Unis, Sandy, rétrogradé par le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC) à la catégorie 1 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, a déjà fait 28 morts dans les Caraïbes, à Cuba, en Haïti et en Jamaïque.

Il remonte actuellement vers le nord, parallèlement à la côte américaine, mais devrait rencontrer mardi des fronts froids descendants, ce qui devrait le renforcer et le faire bifurquer vers l'ouest et les côtes américaines.

Il pourrait plus précisément "toucher une région allant de la Virginie au New Jersey sur la côte atlantique où sont installées une douzaine de raffineries", a indiqué John Kilduff, de Again Capital.

Ces installations pétrolières pourraient être fermées par "mesure de précaution", a-t-il ajouté.

Si, à très court terme, cela pourrait affecter la demande de brut, une fermeture des raffineries pétrolières soutiendrait les prix des produits raffinés, entraînant dans leur sillage les prix du WTI, selon M. Baruch.

Mais vendredi, "les perspectives macroéconomiques européennes continuaient de peser" sur les cours, notamment "avec le nouveau record du chômage espagnol", supérieur à 25% en septembre en Espagne, a remarqué Timothy Evans, de Citi.

rp



(AWP / 29.10.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en hausse à New York, soutenu par le PIB américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite