Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule de nouveau, le marché prudent avant le PIB américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole battaient à nouveau en retraite vendredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'un léger rebond, le marché redevant prudent à quelque heures des chiffres sur la croissance américaine, tout en surveillant l'ouragan Sandy dans l'Atlantique.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 108,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 47 cents par rapport à la clôture de la veille.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 62 cents à 85,43 dollars.

Après avoir perdu jusqu'à 8 dollars sur les trois premiers jours de la semaine, les cours du baril s'étaient légèrement repris jeudi, à la faveur d'indicateurs américains encourageants - recul des nouvelles inscriptions au chômage et rebond des commandes de biens durables en septembre.

"Nous avons vu jeudi une série de données satisfaisantes" mais "tous les regards sont désormais tournées vers les chiffres du PIB (Produit intérieur brut) américain qui pourrait nous dire si on est vraiment sur la bonne voie", observait Jason Hughes chez le courtier IG Markets à Singapour.

Le département du Commerce américain doit publier à 08h30 heure de Washington (12h30 GMT) sa première estimation du PIB pour le troisième trimestre.

La prévision médiane des analystes table sur une croissance de 1,9% en rythme annualisé, encore loin du seuil de 2,3% à 2,5% à partir duquel la banque centrale (Fed) estime que le chômage peut baisser véritablement.

Par ailleurs, "les marchés des matières premières se sont retrouvés sous pression (vendredi), en raison du fléchissement des places boursières asiatiques sur fond de publications d'entreprises décevantes et d'un renchérissement du dollar" qui rendait moins attractifs les achats de pétrole libellés dans la monnaie américaine, soulignaient les experts de Commerzbank.

Alors que restent vives les inquiétudes sur la vigueur de la demande mondiale de brut, avivées mercredi par l'annonce d'un nouveau bond des réserves pétrolières américaines, les prix du pétrole sont suspendus aux mouvements des marchés financiers "plutôt qu'aux risques sur l'offre, qui restent nombreux", poursuivait-on chez Commerzbank.

Ainsi, les retards pris dans le redémarrage de plateformes en mer du Nord, à l'issue d'une longue période de maintenance en septembre, continuaient de perturber l'offre de Brent, tandis que les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l'arrêt des exportations de pétrole nigérian par le géant anglo-néerlandais Shell alimentaient toujours la prudence des marchés.

A ces facteurs s'ajoute désormais l'ouragan Sandy, qui se dirigeait vendredi vers les Bahamas après avoir touché Cuba, la Jamaïque et Haïti, et qui pourrait atteindre plus tard la côte Est des Etats-Unis.

"L'ouragan Sandy a été ignoré jeudi alors que les premières prévisions suggéraient que sa trajectoire éviterait les Etats-Unis mais tous les modèles prédisent désormais qu'il devrait frapper la côte Est américaine d'ici à mardi", indiquait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

"Les complexes de raffineries de la région de Philadelphie (nord-est) vont surveiller attentivement la trajectoire (de Sandy)", car en cas de fermeture préventive des raffineries ou de dégâts provoqués par l'ouragan, "cela se traduirait probablement par une moindre de demande" de brut dans le pays, même si les conséquences ne devraient se faire sentir que quelques jours, notait-il.

cha



(AWP / 26.10.2012 12h30)


Commenter Le brut recule de nouveau, le marché prudent avant le PIB américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite