Menu
RSS
A+ A A-

Le brut regagne du terrain, mais le marché reste prudent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole rebondissaient jeudi en cours d'échanges européens, se ressaisissant après être tombés la veille à leurs plus bas niveaux depuis deux et demi à Londres et depuis trois mois à New York, mais le marché restait sur ses gardes dans un environnement économique morose.

Vers 10H35 GMT (12H35 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 108,65 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 80 cents par rapport à la clôture de la veille.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 67 cents à 86,40 dollars.

Les prix du baril se reprenaient avec prudence après s'être enfoncés mercredi jusqu'à 84,94 dollars à New York, au plus bas depuis le 12 juillet, et jusqu'à 106,80 dollars à Londres, un niveau plus vu depuis début août. Les prix ont perdu jusqu'à 8 dollars sur les trois premiers jours de la semaine.

Le marché avait creusé ses pertes mercredi après la publication du Département américain de l'Energie (DoE) faisait état d'un nouveau bond, de 5,9 millions de barils, des réserves de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 19 octobre, une hausse plus de trois fois supérieure aux attentes.

"Cette hausse intervient sur fond de forte augmentation des importations de pétrole par les Etats-Unis et une baisse de régime des raffineries", ravivant les craintes sur la vigueur de la demande énergétique du pays, premier consommateur mondial de brut, soulignaient les analystes du cabinet JBC Energy.

Le marché du pétrole était aidé jeudi par une bonne tenue des places boursières, et un fléchissement du dollar face à l'euro qui rendait plus attractifs les achats de brut pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le marché restait par ailleurs soutenu par les risques de perturbations sur l'offre, en raison des tensions géopolitiques au Moyen-Orient, où les violences en Syrie se poursuivent et menacent de s'étendre au Liban voisin. De plus au Nigeria, Shell a averti mardi qu'il ne pourrait pas assurer ses obligations contractuelles concernant ses exportations au Nigeria, en raison de vols et de dégâts sur des oléoducs dans le sud du pays.

Cependant, alors que les inquiétudes sur la demande mondiale restent vives, les investisseurs restaient sur leurs gardes, prudents avant les chiffres de la croissance américaine au troisième trimestre attendus vendredi et digérant des commentaires publiés mercredi par la banque centrale américaine (Fed).

Publiés jeudi, les chiffres officiels sur les importations pétrolières de la Chine (deuxième consommateur mondiale de brut), qui ont révélé un recul de 1,8% en septembre des achats de brut du pays, étaient de nature à renforcer la nervosité des investisseurs. "Les importations chinoises de diesel sont quant à elle à leur plus bas niveau depuis 1998, année où ces chiffres ont commencé à être publiés", précisait Olivier Jakob, analyste du cabinet Petromatrix.

Selon ce dernier, les prix du brut "restent sous une forte pression" même si leur recul des derniers jours était susceptible d'attirer des investisseurs, intéressés par des achats à bon compte.

cha



(AWP / 25.10.2012 13h10)


Commenter Le brut regagne du terrain, mais le marché reste prudent


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite