Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse à New York, plombé par des craintes pour la demande

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont perdu du terrain lundi, plombés par des craintes pour la demande après l'abaissement des prévisions du constructeur d'engins américain Caterpillar notamment, en dépit d'un regain de tensions au Moyen-Orient.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre, dont c'était le dernier jour de cotation, a reculé de 1,32 dollar à 88,73 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a terminé à 109,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 70 cents par rapport à la clôture de lundi.

Après avoir ouvert en légère hausse, soutenus par un accroissement des tensions sur le front de l'approvisionnement au Moyen-Orient, les cours du brut ont rapidement changé de direction et se sont enfoncés dans le rouge.

Leur recul était en partie dû à la publication dans la matinée des résultats trimestriels du premier constructeur mondial d'engins de chantier, l'américain Caterpillar, a estimé John Kilduff, de Again Capital.

Le groupe, considéré comme un baromètre de l'industrie, a en effet averti qu'il s'attendait à un net ralentissement au quatrième trimestre et a abaissé ses prévisions pour l'année, citant la faiblesse de l'économie en Europe et le ralentissement en Chine.

"C'est de mauvais augure pour le secteur des matières premières et pas seulement pour le brut, pour le cuivre également", a souligné M. Kilduff.

En effet, "cela renforce l'idée que la demande va être faible et va dans le sens des prévisions officielles pour l'année prochaine", a-t-il poursuivi.

"Une nouvelle détérioration du sentiment général du marché et une hausse de l'aversion au risque représentent les plus grands facteurs de baisse pour les prix du brut", ont renchéri les experts de Commerzbank.

Par ailleurs, l'attente d'une remise en route "imminente" de l'oléoduc Keystone, qui transporte du brut du Canada jusqu'aux raffineries américaines et dont l'activité avait été suspendue mercredi dernier à cause d'une "anomalie", selon la société TransCanada, "accentue la pression sur les prix du brut", a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric.

Son interruption, qui avait suscité des craintes d'une perturbation plus durable qu'annoncé sur le front de l'approvisionnement en brut aux Etats-Unis, avait en effet apporté un peu de soutien aux cours depuis jeudi.

Cependant, "la situation incertaine au Moyen-Orient reste un facteur de hausse du marché", et freinait quelque peu ce recul, ont noté les analystes de Commerzbank.

En effet, alors que se poursuivaient les violences en Syrie, le Liban a été agité ce week-end par des affrontements entre soldats et hommes armés à Beyrouth, après l'assassinat vendredi d'un haut responsable de la sécurité du pays.

La prudence restait aussi de mise parmi les investisseurs, à l'orée d'une semaine qui sera ponctuée par plusieurs indicateurs économiques aux Etats-Unis -dont les chiffres de la croissance américaine au troisième trimestre vendredi- et une réunion de politique monétaire de la Banque centrale américaine (Fed) mardi et mercredi.

rp



(AWP / 23.10.2012 06h21)


Commenter Le brut baisse à New York, plombé par des craintes pour la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite