Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie dans un marché toujours inquiet pour la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, dans un marché toujours miné par les inquiétudes sur la demande, en dépit d'indicateurs jugés rassurants en Chine, et faisant montre de prudence alors que s'ouvrait à Bruxelles un sommet européen de deux jours.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 112,40 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 82 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre perdait 23 cents à 91,89 dollars.

"Les prix du baril sont en baisse des deux côtés de l'Atlantique en dépit de statistiques économiques encourageantes publiées en Chine, les premières depuis un certain temps", observait Addison Armstrong, analyste du courtier Tradition Energy.

Ainsi, le ralentissement de la croissance s'est poursuivi au troisième trimestre en Chine mais à un rythme plus modéré, tandis que la production industrielle chinoise a progressé en septembre de 9,2% sur un an, une hausse plus forte qu'attendu, un signal de bon augure pour la vigueur économique du géant asiatique.

"Mais ces indicateurs rassurants rendent moins probables de nouvelles mesures de la Banque centrale chinoise" pour stimuler l'économie, expliquait M. Armstrong, notant par ailleurs que les investisseurs se montraient prudents "en attendant de voir les résultats du sommet européen de deux jours" débuté jeudi.

Ce sommet des 27 dirigeants de l'Union européenne (UE), où doivent être débattues les situations financières difficiles de la Grèce et de l'Espagne, s'est ouvert sur fond de bras de fer entre Paris et Berlin qui s'opposent sur l'avenir de l'union monétaire et sur le dossier de la supervision bancaire.

Les cours ont par ailleurs accéléré leur repli après l'annonce aux Etats-Unis d'un fort rebond des nouvelles inscriptions au chômage lors de la deuxième semaine d'octobre, effaçant totalement leur baisse massive et inattendue des premiers jours du mois, selon des chiffres du département du Commerce.

Cet indicateur morose venait renforcer les craintes persistantes sur la vigueur de la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut de la planète, dans un marché encore sous le coup de la forte hausse des stocks pétroliers américains dévoilée la veille.

Le Département américain de l'Energie (DoE) avait ainsi fait état mercredi d'une hausse de 2,9 millions de barils de brut lors de la semaine achevée le 12 octobre, un chiffre bien supérieur aux prévisions, "ce qui a aussitôt fait trébucher les prix du baril", rappelait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Sur le front de l'offre, le Brent restait toutefois aidé par des tensions sur la production en mer du Nord, alimentées par de nouveaux retards, pour des raisons techniques, dans le redémarrage de plateformes de la région après une longue période de maintenance en septembre.

Les investisseurs continuaient également de surveilles les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, alors que se poursuivent les violences en Syrie et après le renforcement en début de semaine des sanctions de l'UE contre l'Iran, soupçonné de développer un programme nucléaire militaire.

cha



(AWP / 18.10.2012 18h30)


Commenter Le brut se replie dans un marché toujours inquiet pour la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 18:22

Le pétrole monte face à la baisse des réserves américaines

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi en fin d'échanges européens, galvanisés par la baisse hebdomadaire des réserves américaines, selon...

mercredi 26 juillet 2017 à 17:34

Nigeria: une dizaine de membres d'une mission d'exploration …

Kano (nigeria): Une dizaine de membres d'une équipe d'exploration pétrolière ont été enlevés dans le nord-est du Nigeria lors d'une embuscade attribuée...

mercredi 26 juillet 2017 à 16:44

USA: chute plus importante que prévu des stocks de brut au 2…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une chute deux fois plus importante que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis...

mercredi 26 juillet 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York anticipant une baisse …

New York: Les prix du pétrole montaient à l'ouverture mercredi à New York, encouragés par l'anticipation d'une nouvelle baisse des réserves de...

mercredi 26 juillet 2017 à 13:07

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé l…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines selon les premières données...

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite