Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise, après des indicateurs chinois rassurants

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient jeudi en cours d'échanges européens, après avoir pâti la veille d'une hausse des stocks américains, alors que les investisseurs digéraient des indicateurs chinois jugés rassurants, mais restaient prudents avant un sommet européen de deux jours.

Vers 10H25 GMT (12H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 113,37 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 15 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre cédait 5 cents à 92,07 dollars.

Le Département américain de l'Energie (DoE) a fait état mercredi d'une hausse de 2,9 millions de barils de brut lors de la semaine achevée le 12 octobre, un chiffre bien supérieur aux prévisions.

Jugée de mauvais augure pour la demande pétrolière aux Etats-Unis, premier pays consommateur de brut, "l'annonce du DoE a aussitôt fait trébucher les prix du baril", qui incluent le gazole et le fioul de chauffage, commentait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Toutefois, "la hausse des stocks de brut était quelque peu compensée par un recul (de 2,2 millions de barils) des réserves de produits distillés" qui incluent gazole et fioul de chauffage, a tempéré l'analyste. Les réserves d'essence se sont, elles, affichées en hausse de 1,7 million de barils.

De plus, "des indicateurs immobiliers encourageants (mercredi) aux Etats-Unis ont apporté un soutien aux cours du baril", leur permettant de limiter leurs pertes, avant de se stabiliser suite à la publication jeudi d'une batterie d'indicateurs chinois, ajoutaient les experts du cabinet JBC Energy.

Ainsi, le ralentissement de la croissance s'est poursuivi au troisième trimestre en Chine mais à un rythme plus modéré, le Produit intérieur brut (PIB) croissant de 7,4% en rythme annuel, en ligne avec les attentes.

De plus, "des chiffres plus solides qu'attendu sur la croissance de l'activité industrielle dans le pays dépeignent une image plus encourageante de la vigueur économique du moteur de la croissance mondiale", par ailleurs deuxième pays consommateur de brut de la planète, notait JBC Energy.

La production industrielle chinoise a ainsi progressé le mois dernier sur un an de 9,2%, contre 8,9% au mois d'août, plus qu'attendu par les analystes.

Les opérateurs restaient cependant sur leurs gardes, "et leur attention devrait se concentrer sur le sommet des dirigeants de l'Union européenne (UE)", prévu jeudi et vendredi à Bruxelles, et où devraient être débattues les situations financières difficiles de la Grèce et de l'Espagne, indiquait M. Kryuchenkov.

Sur le front de l'offre, le Brent restait aidé par des tensions sur la production en mer du Nord, alimentées par de nouveaux retards, pour des raisons techniques, dans le redémarrage de plateformes de la région après une longue période de maintenance en septembre.

Les investisseurs continuaient également de surveilles les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, alors que se poursuivent les violences en Syrie et après le renforcement en début de semaine des sanctions de l'UE contre l'Iran, soupçonné de développer un programme nucléaire militaire.

La Russie a estimé jeudi que de nouveaux pourparlers directs étaient possibles en novembre entre le chef des négociations iranien et Catherine Ashton, chef de la diplomatie de l'UE.

rp



(AWP / 18.10.2012 12h50)


Commenter Le brut se stabilise, après des indicateurs chinois rassurants


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite