Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en légère hausse à New York, soutenu par de bons chiffres US

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Le prix du pétrole a New York est ressorti en légère hausse mercredi, de bons chiffres sur l'immobilier aux Etats-Unis finissant par éclipser la nette hausse des réserves de brut dans le pays, premier consommateur mondial d'or noir.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a grappillé 3 cents, 92,12 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a en revanche terminé à 113,22 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 78 cents par rapport à la clôture de mardi.

Après avoir débuté dans le vert, les cours new yorkais ont plongé après la publication du rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie (DoE) sur les stocks de pétrole. Ils ont effacé leurs pertes en toute fin de séance.

"Les bons chiffres économiques sur l'immobilier" ainsi que "les nouvelles rassurantes en provenance d'Europe" ont aidé à maintenir les cours, a souligné Matt Smith, de Schneider Electric.

L'administration américaine a en effet indiqué que les mises en chantier de logements avaient bondi aux Etats-Unis en septembre à leur plus haut niveau depuis le mois de juillet 2008, tout comme le nombre de permis de construire pour l'habitat délivrés par les autorités américaines.

En Europe, Madrid semble se rapprocher d'une demande d'aide financière qu'elle a repoussée pendant des mois, à la veille d'un sommet où les Européens vont débattre de la supervision bancaire et des moyens de renforcer l'Union monétaire.

Ces informations ont pris le dessus sur les chiffres de l'administration américaine, qui a fait état d'une nette hausse des stocks de brut, de 2,9 millions de barils, lors de la semaine achevée le 12 octobre, alors que les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires prévoyaient une augmentation de 1,3 million de barils seulement.

Les stocks d'essence ont aussi affiché une hausse, de 1,7 million de barils.

Les réserves de produits distillés, qui incluent le gazole et le fioul de chauffage, ont en revanche reculé de 2,2 millions de barils, soit un repli deux fois plus prononcé que prévu par les analystes.

Mais "comme les jours précédents, les courtiers sont restés sur la réserve", a noté M. Smith.

"Ils ne veulent pas vraiment monter plus haut au vu du sentiment général sur la demande", a-t-il expliqué, rappelant l'abaissement des prévisions de croissance de la demande mondiale d'or noir la semaine dernière par l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Mais "ils ne veulent non plus trop vendre en raison des tensions géopolitiques au Moyen-Orient", susceptibles de raviver les craintes sur l'offre de brut dans cette importante région productrice, a-t-il ajouté.

Les investisseurs attendaient par ailleurs la publication jeudi d'une salve de statistiques importantes en Chine, dont les chiffres de la croissance au troisième trimestre, qui devraient donner des indications sur la vigueur économique du deuxième pays consommateur de brut de la planète.

Le brut a aussi profité de l'affaiblissement du billet vert, qui rend plus attractifs les achats de brut libellés en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

rp



(AWP / 18.10.2012 06h21)


Commenter Le brut en légère hausse à New York, soutenu par de bons chiffres US


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

jeudi 27 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole profite de la baisse des stocks américains et du …

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens après avoir atteint un nouveau plus haut en près de...

jeudi 27 juillet 2017 à 09:21

Royal Dutch Shell profite de la meilleure forme des cours du…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 31,5% au deuxième trimestre, profitant du...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:51

TechnipFMC triple son bénéfice net au 2e trimestre

Paris: Le groupe franco-américain de services pétroliers TechnipFMC a annoncé jeudi un triplement de son bénéfice net au deuxième trimestre grâce à...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:19

Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrol…

Paris: Total a continué à bénéficier du redressement des cours du pétrole au deuxième trimestre et publié des résultats meilleurs que prévu...

jeudi 27 juillet 2017 à 05:25

Le pétrole fait une pause en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la baisse jeudi en raison de prises de bénéfices après un net rebond provoqué ces derniers...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite