Menu
RSS
A+ A A-

Le brut perd un peu de terrain, craintes persistantes sur la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain lundi en cours d'échanges européens, dans un marché où les inquiétudes sur la demande mondiale prenaient un peu le pas sur les craintes sur l'offre d'or noir en provenance du Moyen-Orient malgré les tensions persistantes dans la région.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 114,54 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 8 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 37 cents à 91,49 dollars.

"Dans leurs rapports les plus récents, toutes les grandes agences spécialisées dans le pétrole ont révisé à la baisse leurs prévisions pour la demande mondiale cette année et en 2013, tenant compte d'un affaiblissement persistant de l'activité économique mondiale", commentaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Après l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et le Département américain de l'Energie (DoE), l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé vendredi la baisse de ses prévisions de croissance de la demande de brut jusqu'en 2016, ne tablant plus que sur une hausse de 1,2% par an en moyenne, au lieu de 1,3% auparavant, du fait de la dégradation des conditions économiques mondiales.

Par ailleurs, les investisseurs semblaient faire peu de cas du léger rebond des importations chinoises de pétrole en septembre. En effet, comme le faisaient remarquer les experts de JBC, ce rebond pourrait n'être qu'une simple correction technique après un plus bas en 22 mois des importations enregistré en août.

Les investisseurs attendaient également avec prudence la publication jeudi des statistiques du Produit intérieur brut (PIB) chinois pour le troisième trimestre.

Depuis des mois, la deuxième économie mondiale donne régulièrement des signes d'essoufflement, et ce malgré les mesures prises par Pékin, comme la baisse des taux d'intérêt ou la réduction du montant des réserves obligatoires des banques.

Les cours trouvaient tout de même toujours un peu de soutien dans les inquiétudes persistantes sur la production de brut en provenance du Moyen-Orient alors que la situation dans la région reste tendue.

Depuis le bombardement le 3 octobre du village frontalier turc d'Akçakale par des tirs venus de Syrie, l'armée turque répond coup pour coup aux tirs syriens qu'ils attribuent aux troupes fidèles au président Bachar al-Assad.

En outre, la Turquie a fermé son espace aérien aux vols civils syriens, a affirmé dimanche le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, après l'annonce samedi par Damas d'une mesure similaire contre les avions turcs.

Par ailleurs, l'Union européenne (UE) devait renforcer nettement lundi l'arsenal de ses sanctions financières et commerciales contre l'Iran, cherchant à pousser Téhéran à reprendre les négociations, au point mort depuis trois ans, sur son programme nucléaire controversé.

Les mesures prévues comprennent l'interdiction d'enregistrer des navires iraniens ou de fournir à l'Iran des nouveaux pétroliers pour transporter ses hydrocarbures, ainsi que le gel des avoirs d'une trentaine de nouvelles sociétés, essentiellement dans le domaine bancaire et le secteur pétrolier.

Ces mesures viennent s'ajouter à celles, déjà en place, comme l'embargo pétrolier entré en vigueur en juillet.

rp



(AWP / 15.10.2012 13h01)


Commenter Le brut perd un peu de terrain, craintes persistantes sur la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 22 août 2017 à 21:56

Le PDG de Chevron va démissionner

Washington: Le PDG de la compagnie pétrolière Chevron John Watson va démissionner au moment où les prix de l'or noir continuent de...

mardi 22 août 2017 à 21:09

Le pétrole termine en hausse avant les stocks américains

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont clôturé en légère hausse mardi, le marché...

mardi 22 août 2017 à 18:12

Le pétrole remonte avant les premières données hebdomadaires…

Londres: Les cours du pétrole remontaient mardi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant, les analystes attendant les données hebdomadaires sur...

mardi 22 août 2017 à 15:50

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York en attendant le…

New York: Le pétrole coté à New York s'affichait en légère baisse à l'ouverture mardi, le marché hésitant entre la perspective d'un...

mardi 22 août 2017 à 12:15

Le pétrole remonte, hésitation avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant après un point sans surprise de...

mardi 22 août 2017 à 07:46

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

lundi 21 août 2017 à 21:36

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net rec…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par...

lundi 21 août 2017 à 18:18

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi...

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite