Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New York, plombé par des craintes pour la demande

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en baisse à New York mercredi, des inquiétudes pour la demande mondiale prenant le pas sur les craintes pour l'approvisionnement en or noir, dans un contexte de tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a lâché 1,14 dollar à 91,25 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 114,33 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en légère baisse de 17 cents dollars par rapport à la clôture de mardi.

Après avoir atteint en cours de séance son plus haut niveau depuis près de trois semaines, à 93,66 dollars, le pétrole new-yorkais s'est incliné en fin d'échanges, dans un mouvement de correction technique accentué par des craintes pour la demande.

"Les prix ont échoué à dépasser un seuil de résistance et cela a provoqué un mouvement de correction technique à la baisse", a commenté David Bouckhout, de TD Securities.

En outre, "le rapport mensuel de l'Opep (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole) a souligné le danger que représente l'économie mondiale pour la croissance de la demande (en brut) dans le monde, en 2013, et cela accentue bien évidemment les craintes déjà fortes du marché" à ce sujet, a-t-il ajouté.

Selon l'Opep, qui a relevé très légèrement ses prévisions de demande mondiale de brut pour 2012 et 2013, le ralentissement de la production industrielle en Europe, aux Etats-Unis et en Chine pèse sur la consommation.

De fait, le pronostic de l'Opep pour 2013 "risque d'être revu à la baisse, en particulier pendant la première partie de l'année", a prévenu l'organisation, qui représente environ 30% du pétrole pompé dans le monde.

"Le risque provient non seulement des pays de l'OCDE, mais aussi de la Chine et de l'Inde", a-t-elle ajouté.

Les prix restaient toutefois soutenus par de fortes tensions géopolitiques au Moyen-Orient, qui abrite certains des principaux producteurs d'or noir du monde, alimentant des inquiétudes sur l'offre de pétrole, dont le transport et la production risquent d'être affectés.

Depuis le bombardement mercredi dernier du village frontalier turc d'Akçakale, qui a causé la mort de cinq civils turcs, l'armée turque répond coup pour coup aux tirs syriens atteignant le territoire turc et dont l'armée régulière syrienne est tenue pour responsable.

Un avion de ligne syrien, soupçonné de transporter des armes, a ainsi été contraint mercredi soir d'atterrir à Ankara par l'armée de l'air turque, selon l'agence de presse Anatolie.

Dans ce contexte, l'écart des prix entre le WTI et le Brent s'est encore accentué mercredi, s'établissant à 23,08 dollars à la clôture, en raison de dynamiques contrastées, selon les analystes.

En effet, le WTI new-yorkais, basé sur la production de brut texan, est notamment pénalisé par l'abondance des réserves pétrolières américaines, la production de pétrole aux Etats-Unis ayant récemment atteint son plus haut niveau depuis décembre 1996.

Le Brent londonien voit de son côté son recul tempéré par l'escalade des tensions géopolitiques et le redémarrage plus lent que prévu de plateformes dans la mer du Nord à l'issue d'une période de maintenance en septembre.

rp



(AWP / 11.10.2012 06h21)


Commenter Le brut recule à New York, plombé par des craintes pour la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite