Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en baisse à New York, craintes sur la demande mondiale

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont reculé lundi à New York, les courtiers s'inquiétant de la révision à la baisse de la croissance asiatique par la Banque mondiale et des incertitudes sur la zone euro, deux facteurs pouvant peser sur la demande énergétique mondiale.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a reculé de 55 cents à 89,33 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a cédé 20 cents par rapport au cours de clôture de vendredi soir de 112,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, terminant à 111,82 dollars.

Dans un marché faible en volumes en ce lundi semi-férié aux Etats-Unis (Colombus Day), les prix de l'or noir "ont été tirés vers le bas par la révision à la baisse par la Banque mondiale de la croissance en Asie, notamment en Chine", deuxième pays consommateur de pétrole au monde, a indiqué Michael Lynch, de Strategic Energy and Economic Research.

Selon l'institution internationale, l'économie chinoise ne devrait croître que de 7,7% cette année, contre 9,3% l'an dernier.

Elle devrait entraîner dans son sillage l'ensemble des pays en développement de l'Asie de l'Est et du Pacifique, dont la croissance plafonnera à 7,2% cette année, soit un point de moins que l'an dernier.

Parallèlement, "toutes les réunions en cours et à venir en Europe sont potentiellement porteuses de mauvaises nouvelles" et "rendent les investisseurs nerveux", a noté M. Lynch.

Les ministres des Finances des 17 se sont réunis lundi à Bruxelles, notamment pour entériner l'acte de naissance du Mécanisme européen de stabilité (MES), un instrument financier permanent de 500 milliards d'euros, destiné à remplacer le Fonds de secours actuel, le FESF.

Mais le marché attend toujours que l'Espagne, qui a récemment dévoilé des réformes structurelles importantes, fasse officiellement une demande d'aide financière globale à l'Europe, ce à quoi Madrid s'est montré plutôt réticente jusqu'à présent.

Et la situation de la Grèce, qui attend toujours le déblocage d'une nouvelle tranche d'aide, revenait sur le devant de la scène, avec la visite mardi de la chancelière allemande Angela Merkel à Athènes.

Le baril de pétrole à New York a par ailleurs pâti du regain d'intérêt pour le dollar face aux monnaies européennes. Un renchérissement du billet vert rend en effet moins attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

L'écart entre les deux prix de référence, à Londres et à New York, s'est maintenu à un niveau toujours élevé, à plus de 22 dollars, en raison de dynamiques contrastées, ont souligné les experts de Commerzbank.

Le WTI new-yorkais, basé sur la production de brut texan, est notamment pénalisé par l'abondance des réserves pétrolières américaines, la production de pétrole aux Etats-Unis ayant récemment atteint son plus haut niveau depuis décembre 1996.

Le Brent londonien voit de son côté son recul tempéré par les inquiétudes des investisseurs sur l'offre d'or noir, avivées par les violences frontalières entre la Turquie et la Syrie et le redémarrage plus lent que prévu de plateformes dans la mer du Nord à l'issue d'une période de maintenance en septembre.

rp



(AWP / 09.10.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en baisse à New York, craintes sur la demande mondiale


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

mercredi 18 octobre 2017 à 07:50

Le pétrole à la hausse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, bénéficiant des estimations de la fédération professionnelle American...

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite