Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en baisse à New York, craintes sur la demande mondiale

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont reculé lundi à New York, les courtiers s'inquiétant de la révision à la baisse de la croissance asiatique par la Banque mondiale et des incertitudes sur la zone euro, deux facteurs pouvant peser sur la demande énergétique mondiale.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a reculé de 55 cents à 89,33 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a cédé 20 cents par rapport au cours de clôture de vendredi soir de 112,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, terminant à 111,82 dollars.

Dans un marché faible en volumes en ce lundi semi-férié aux Etats-Unis (Colombus Day), les prix de l'or noir "ont été tirés vers le bas par la révision à la baisse par la Banque mondiale de la croissance en Asie, notamment en Chine", deuxième pays consommateur de pétrole au monde, a indiqué Michael Lynch, de Strategic Energy and Economic Research.

Selon l'institution internationale, l'économie chinoise ne devrait croître que de 7,7% cette année, contre 9,3% l'an dernier.

Elle devrait entraîner dans son sillage l'ensemble des pays en développement de l'Asie de l'Est et du Pacifique, dont la croissance plafonnera à 7,2% cette année, soit un point de moins que l'an dernier.

Parallèlement, "toutes les réunions en cours et à venir en Europe sont potentiellement porteuses de mauvaises nouvelles" et "rendent les investisseurs nerveux", a noté M. Lynch.

Les ministres des Finances des 17 se sont réunis lundi à Bruxelles, notamment pour entériner l'acte de naissance du Mécanisme européen de stabilité (MES), un instrument financier permanent de 500 milliards d'euros, destiné à remplacer le Fonds de secours actuel, le FESF.

Mais le marché attend toujours que l'Espagne, qui a récemment dévoilé des réformes structurelles importantes, fasse officiellement une demande d'aide financière globale à l'Europe, ce à quoi Madrid s'est montré plutôt réticente jusqu'à présent.

Et la situation de la Grèce, qui attend toujours le déblocage d'une nouvelle tranche d'aide, revenait sur le devant de la scène, avec la visite mardi de la chancelière allemande Angela Merkel à Athènes.

Le baril de pétrole à New York a par ailleurs pâti du regain d'intérêt pour le dollar face aux monnaies européennes. Un renchérissement du billet vert rend en effet moins attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

L'écart entre les deux prix de référence, à Londres et à New York, s'est maintenu à un niveau toujours élevé, à plus de 22 dollars, en raison de dynamiques contrastées, ont souligné les experts de Commerzbank.

Le WTI new-yorkais, basé sur la production de brut texan, est notamment pénalisé par l'abondance des réserves pétrolières américaines, la production de pétrole aux Etats-Unis ayant récemment atteint son plus haut niveau depuis décembre 1996.

Le Brent londonien voit de son côté son recul tempéré par les inquiétudes des investisseurs sur l'offre d'or noir, avivées par les violences frontalières entre la Turquie et la Syrie et le redémarrage plus lent que prévu de plateformes dans la mer du Nord à l'issue d'une période de maintenance en septembre.

rp



(AWP / 09.10.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en baisse à New York, craintes sur la demande mondiale

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 23 janvier 2017 à 15:36

Le pétrole baisse à New York, sans enthousiasme face à l'Ope…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse lundi à New York, sans parvenir à tirer profit d'éléments encourageants sur...

lundi 23 janvier 2017 à 14:38

A la veille du troisième procès AZF, la CGT veut que Total s…

La défense (france): La CGT a demandé lundi que le géant de l'énergie Total soit jugé et condamné, à la veille du...

lundi 23 janvier 2017 à 13:37

Rosneft prévoit une hausse de près de 50% de ses investissem…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft prévoit d'augmenter de près de 50% le montant de ses investissements en roubles cette année...

lundi 23 janvier 2017 à 12:52

Le pétrole recule, le nombre de puits américains au plus hau…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, la hausse des extractions américaines contrebalançant les annonces des pays engagés...

lundi 23 janvier 2017 à 09:45

Les salariés de Shell-Gabon reprennent le travail après un a…

Libreville: Les salariés de Shell-Gabon, qui avaient entamé une grève le 12 janvier pour obtenir des garanties et des indemnisations sur fonds...

lundi 23 janvier 2017 à 04:40

Le pétrole grimpe en Asie après la réunion de l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, au lendemain d'une réunion à Vienne des pays producteurs...

dimanche 22 janvier 2017 à 16:37

L'accord entre les pays de l'Opep et leurs partenaires sur l…

Vienne: Les pays producteurs de pétrole ont estimé dimanche que l'accord de décembre était bien respecté et en bonne voie de parvenir...

dimanche 22 janvier 2017 à 12:03

Réunion du comité de surveillance de l'Opep, Moscou et Ryad …

Vienne: Le comité de surveillance des accords de réduction de la production de pétrole conclus par l'Opep et ses partenaires se réunissait...

samedi 21 janvier 2017 à 14:29

Pétrole: la Russie a réduit sa production de 100.000 barils …

Moscou: La Russie a réduit sa production de pétrole d'environ 100.000 barils par jour, a indiqué samedi le ministre de l'Energie Alexandre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite