Menu
RSS
A+ A A-

En hausse, aidé par un dollar affaibli

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole confortaient leur rebond jeudi en fin d'échanges européens, à la faveur d'un affaiblissement du dollar, mais le marché restait prudent, toujours hanté par les craintes sur la demande mondiale et à la veille d'un rapport très attendu sur l'emploi américain.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 110,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,02 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,63 dollar à 89,77 dollars, se ressaisissant après être descendu dans les échanges asiatiques jusqu'à son plus bas niveau depuis deux mois, à 87,91 dollars.

"Après le mouvement de baisse des quatre dernières séances", les investisseurs effectuaient jeudi quelques achats à bon compte, d'autant plus que "l'affaiblissement du dollar a apporté un facteur de soutien bienvenu", soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Le fléchissement du billet vert, face à un euro revigoré par des propos encourageants du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, contribuait à rendre plus attractifs les achats de brut, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, "les chiffres sur les stocks américains publiés mercredi, en montrant des reculs des réserves de brut et d'essence, étaient plutôt de nature à rasséréner le marché", ajoutait Mme Sokou.

Le Département américain de l'Energie (DoE) a ainsi fait état d'une baisse inattendue de 500'000 barils des réserves de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 28 septembre, alors que les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires misaient sur une augmentation de 1,7 million de barils.

Le raffermissement des cours du baril était en outre alimenté par les craintes persistantes de perturbations dans la production d'or noir au Moyen-Orient, alors que s'intensifient les tensions géopolitiques dans la région.

Ainsi, la Turquie poursuivait jeudi ses bombardements sur la Syrie en riposte aux tirs syriens meurtriers de la veille sur un village frontalier sur son territoire, et les opérateurs surveillaient la situation en Iran, agitée cette semaine par des manifestations contre la chute de la monnaie locale.

Mais le marché restait néanmoins "hanté par les incertitudes sur la demande et une offre (mondiale d'or noir) qui reste abondante", les opérateurs demeurant sur leurs gardes avant le rapport sur l'emploi aux Etats-Unis, publié vendredi, et considéré comme un baromètre de la vigueur de la première économie mondiale, estimait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Selon des chiffres diffusés mercredi par le cabinet ADP, les embauches ont baissé moins fortement que prévu dans le secteur privé américain, mais les nouvelles inscriptions au chômage sont remontées dans le pays dans les derniers jours de septembre, d'après des chiffres hebdomadaires publiés jeudi.

Les prix du baril avaient chuté de plus de 3 dollars à Londres comme à New York mercredi, "un repli qu'on peut attribuer à l'assombrissement du moral des investisseurs", rappelait Philip Wiper, analyste du courtier PVM, pointant notamment "les inquiétudes sur la demande mondiale", avivées par des indicateurs ternes dans le secteur des services en Chine, deuxième pays consommateur de brut.

ds



(AWP / 04.10.2012 18h31)


Commenter En hausse, aidé par un dollar affaibli


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite