Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, dans un marché prudent attendant les stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient de se replier mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours marqué par les incertitudes sur la demande mondiale de brut et faisant preuve de prudence avant les chiffres hebdomadaires des stocks pétroliers aux Etats-Unis.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 110,67 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 90 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 45 cents à 91,44 dollars.

"Après le rebond des cours du baril la semaine dernière, le marché est toujours pénalisé par des prises de bénéfices, mais les volumes d'échanges restent très en-dessous" des niveaux observés les semaines présentes, en raison de l'absence des investisseurs chinois pour cause d'une semaine de congés, observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Par ailleurs, "les opérateurs font preuve de prudence avant les chiffres sur l'emploi privé aux Etats-Unis", publiés mercredi par le cabinet en ressources humaines ADP, et avant le rapport mensuel sur l'emploi américain vendredi, considéré comme un baromètre sur la vigueur de la première économie mondiale, poursuivait l'analyste.

Le marché restait hanté par les inquiétudes sur la demande mondiale de brut, avivées au début de la semaine par des indicateurs manufacturiers décevants en Chine (deuxième pays consommateur de brut au monde) et dans la zone euro qui avaient incité les investisseurs à se désengager des actifs jugés risqués, comme les matières premières.

La nervosité du marché restait exacerbée par les incertitudes dans la zone euro, où l'Espagne se montre toujours réticente à faire appel à un plan de secours européen, malgré les fortes pressions des marchés financiers et d'une partie de ses partenaires européens.

Outre les chiffres sur l'emploi américain, "les opérateurs devraient par ailleurs tourner mercredi leur attention vers les fondamentaux de l'offre pétrolière aux Etats-Unis", premier consommateur de brut de la planète, "avec le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE)", ajoutait M. Kryuchenkov.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 1,7 million de barils des stocks de brut lors de la semaine achevée le 28 septembre.

Les stocks d'essence sont attendus en baisse de 400'000 barils, et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en recul de 300'000 barils.

Les statistiques du DoE seront d'autant plus décortiquées que la fédération professionnelle API, qui publie ses propres estimations, "a dressé mardi soir d'un tableau plus encourageant", observaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

L'API a ainsi fait état d'une hausse de seulement 460'000 barils des stocks américains de brut la semaine dernière, et de replis de 60'000 barils et 320'000 barils respectivement des réserves d'essence et de celles de produits distillés.

Cependant, le repli des prix restait tempéré par les tensions persistantes au Moyen-Orient, en particulier entre l'Iran et Israël, faisant redouter aux investisseurs le déclenchement d'un conflit susceptible de perturber fortement la production pétrolière de la région.

rp



(AWP / 03.10.2012 13h00)


Commenter Le brut recule, dans un marché prudent attendant les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite