Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, dans un marché miné par des indicateurs chinois moroses

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché miné par des indicateurs manufacturiers ternes en Chine, deuxième pays consommateur de brut au monde, tandis que les inquiétudes restaient vives sur la situation économique de la zone euro.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 112,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 32 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 18 cents, à 92,01 dollars.

"Les résultats officiels de l'indicateur PMI en Chine ce matin, après l'enquête HSBC ce week-end, soulignent une nouvelle contraction de la production manufacturière" du pays en septembre, assombrissant le moral des opérateurs, observaient les analystes de IG Markets.

L'indice PMI des directeurs d'achat compilé par la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP), publié lundi, s'est établi en septembre à 49,8, contre 49,2 en août. Un chiffre inférieur à 50 indique une contraction de l'activité par rapport au mois précédent, un chiffre supérieur une expansion.

Un autre indice PMI publié samedi par la banque HSBC s'est pour sa part établi à 47,9 en septembre, en contraction pour le 11ème mois consécutif.

Or, sur fond de ralentissement de la croissance économique mondiale, "le fléchissement de l'activité à l'intérieur comme à l'extérieur" de la Chine est de nature à inquiéter les investisseurs sur la vigueur de la demande énergétique du géant asiatique, indiquaient les experts d'IG Markets.

La morosité de l'environnement économique aux Etats-Unis, premier consommateur de pétrole du monde, comme l'aggravation de la crise de la dette dans la zone euro, contribuaient également à peser sur les cours du baril.

"Les actifs jugés risqués, comme les matières premières, se sont dans l'ensemble repris au troisième trimestre", mais ils pourraient avoir du mal à conserver leurs gains au quatrième trimestre, commencé ce lundi, "alors que les difficultés dans la zone euro sont loin d'avoir disparu, avec des manifestations contre l'austérité en Grèce et en Espagne, et des indices manufacturiers ternes dans la région", soulignait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

L'activité du secteur manufacturier a continué de se contracter en septembre dans la zone euro, mais cependant moins fortement qu'en août, selon des chiffres publiés lundi.

Les investisseurs optaient de plus pour la prudence au début d'une semaine riche en indicateurs économiques, avec notamment les chiffres de l'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis mercredi, avant le rapport officiel mensuel sur l'emploi américain vendredi, considéré comme un baromètre de la première économie mondiale.

Le recul du marché était toutefois contenu par les tensions géopolitiques persistantes au Moyen-Orient, "qui fournissent un soutien aux prix du baril", alors que "le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé la semaine dernière l'établissement d'une ligne rouge", c'est-à-dire une limite d'activité à ne pas franchir "pour le programme nucléaire iranien", notait M. Varga.

Les tensions croissantes entre l'Iran et Israël font redouter aux investisseurs le déclenchement d'un conflit susceptible de perturber fortement la production pétrolière de la région.

tt



(AWP / 01.10.2012 13h00)


Commenter Le brut recule, dans un marché miné par des indicateurs chinois moroses


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite