Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, dans un marché miné par des indicateurs chinois moroses

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché miné par des indicateurs manufacturiers ternes en Chine, deuxième pays consommateur de brut au monde, tandis que les inquiétudes restaient vives sur la situation économique de la zone euro.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 112,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 32 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 18 cents, à 92,01 dollars.

"Les résultats officiels de l'indicateur PMI en Chine ce matin, après l'enquête HSBC ce week-end, soulignent une nouvelle contraction de la production manufacturière" du pays en septembre, assombrissant le moral des opérateurs, observaient les analystes de IG Markets.

L'indice PMI des directeurs d'achat compilé par la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP), publié lundi, s'est établi en septembre à 49,8, contre 49,2 en août. Un chiffre inférieur à 50 indique une contraction de l'activité par rapport au mois précédent, un chiffre supérieur une expansion.

Un autre indice PMI publié samedi par la banque HSBC s'est pour sa part établi à 47,9 en septembre, en contraction pour le 11ème mois consécutif.

Or, sur fond de ralentissement de la croissance économique mondiale, "le fléchissement de l'activité à l'intérieur comme à l'extérieur" de la Chine est de nature à inquiéter les investisseurs sur la vigueur de la demande énergétique du géant asiatique, indiquaient les experts d'IG Markets.

La morosité de l'environnement économique aux Etats-Unis, premier consommateur de pétrole du monde, comme l'aggravation de la crise de la dette dans la zone euro, contribuaient également à peser sur les cours du baril.

"Les actifs jugés risqués, comme les matières premières, se sont dans l'ensemble repris au troisième trimestre", mais ils pourraient avoir du mal à conserver leurs gains au quatrième trimestre, commencé ce lundi, "alors que les difficultés dans la zone euro sont loin d'avoir disparu, avec des manifestations contre l'austérité en Grèce et en Espagne, et des indices manufacturiers ternes dans la région", soulignait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

L'activité du secteur manufacturier a continué de se contracter en septembre dans la zone euro, mais cependant moins fortement qu'en août, selon des chiffres publiés lundi.

Les investisseurs optaient de plus pour la prudence au début d'une semaine riche en indicateurs économiques, avec notamment les chiffres de l'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis mercredi, avant le rapport officiel mensuel sur l'emploi américain vendredi, considéré comme un baromètre de la première économie mondiale.

Le recul du marché était toutefois contenu par les tensions géopolitiques persistantes au Moyen-Orient, "qui fournissent un soutien aux prix du baril", alors que "le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé la semaine dernière l'établissement d'une ligne rouge", c'est-à-dire une limite d'activité à ne pas franchir "pour le programme nucléaire iranien", notait M. Varga.

Les tensions croissantes entre l'Iran et Israël font redouter aux investisseurs le déclenchement d'un conflit susceptible de perturber fortement la production pétrolière de la région.

tt



(AWP / 01.10.2012 13h00)


Commenter Le brut recule, dans un marché miné par des indicateurs chinois moroses


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite