Menu
RSS

Le brut finit en hausse à New York, aidé par des tensions géopolitiques

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi à New York après une séance en dents de scie, les considérations géopolitiques sur le Moyen-Orient finissant par l'emporter sur les craintes pour l'économie en Europe et aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a gagné 34 cents, à 92,19 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a clôturé à 112,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, avançant de 38 cents par rapport à la clôture de la veille après avoir passé une partie de la séance dans le rouge.

"Le marché était très hésitant aujourd'hui", a indiqué Matt Smith, du Summit Energy.

Les cours du brut étaient "toujours soutenus par la menace géopolitique après les discours prononcés cette semaine à l'assemblée générale des Nations unies, en particulier les commentaires de (Benjamin) Netanyahu" jeudi, a expliqué l'analyste.

Le Premier ministre israélien a demandé l'établissement d'une "ligne rouge claire" sur le programme nucléaire iranien, assurant à l'aide d'un schéma que Téhéran serait bientôt en mesure de se doter d'une arme atomique. L'Iran a aussitôt répondu qu'il "riposterait avec toute la force nécessaire" à une éventuelle frappe israélienne.

Les tensions croissantes entre l'Iran et Israël font redouter aux investisseurs le déclenchement d'un conflit susceptible de perturber fortement la production pétrolière de la région.

Par ailleurs, toujours sur le front de l'offre, le redémarrage plus lent que prévu de plusieurs plateformes de la mer du Nord après une interruption de plusieurs semaines en septembre pour d'importantes opérations de maintenance a pesé sur les prix.

La hausse des cours a toutefois été limitée par "les inquiétudes liées à la dette européenne, avec l'Espagne qui va sans doute demander un sauvetage financier", a souligné M. Smith.

Selon un audit indépendant, les banques espagnoles, fragilisées par l'éclatement de la bulle immobilière, ont besoin de 59,3 milliards d'euros pour se renflouer.

Si le gouvernement de Madrid a annoncé vendredi qu'il allait finalement demander pour ses banques "autour de 40 milliards d'euros" d'aide auprès de l'UE, soit beaucoup moins que les 100 milliards d'euros initialement proposés, les marchés sont impatients de voir la quatrième économie de la zone euro solliciter un sauvetage financier plus global.

Parallèlement les courtiers se sont inquiétés des "données économiques plutôt mauvaises publiées aux Etats-Unis", a indiqué M. Smith.

En effet, si les Américains ont intensifié leur consommation en août, leurs revenus n'ont enregistré qu'une hausse de 0,1%, la plus faible depuis le début de l'année.

Par ailleurs, l'inflation s'est accélérée aux Etats-Unis à 1,5% sur un an en août, ce qui reste bien inférieur à l'objectif de la banque centrale des Etats-Unis (Fed) qui souhaite une inflation de 2,0% sur un an à moyen terme.

L'activité économique de la région de Chicago, qui passe pour être un bon baromètre de l'activité au niveau de l'ensemble des Etats-Unis, a, de plus, reculé en septembre pour la première fois en trois ans.

Ces données, combinées à des indicateurs décevants sur les dépenses des ménages français en juillet/août, ou les ventes de détail en Allemagne en août, ont alimenté les inquiétudes sur la vigueur de la reprise économique mondiale et sur les perspectives de la demande de pétrole, a noté Fawad Razaqzada, analyste chez GFT Markets.

rp



(AWP / 01.10.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York, aidé par des tensions géopolitiques

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 avril 2017 à 07:12

Les prix du pétrole rebondissent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi dans un contexte incertain après avoir chuté en raison des préoccupations sur l'excès d'offre.

jeudi 27 avril 2017 à 20:53

Le pétrole en nette baisse, retour annoncé de la production …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement reculé jeudi à New York, le marché souffrant toujours de l'abondance de l'offre...

jeudi 27 avril 2017 à 18:27

Maurel et Prom: ventes 1T en hausse de 57% grâce au rebond d…

Paris: La compagnie pétrolière française Maurel et Prom a vu son chiffre d'affaires bondir de 57% au premier trimestre, à 90 millions...

jeudi 27 avril 2017 à 18:26

Le pétrole recule toujours, l'Opep ne parvient pas à rassure…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché persuadé que les efforts de l'Opep pour rééquilibrer...

jeudi 27 avril 2017 à 18:25

Libye: la production va reprendre sur un important champ pét…

Paris: La production va pouvoir reprendre sur le champ d'al-Sharara, dans le sud-ouest de la Libye, suite à un "accord" entre les...

jeudi 27 avril 2017 à 15:43

Le pétrole ouvre en nette baisse à New York, les inquiétudes…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette baisse jeudi à New York, les inquiétudes concernant une offre trop abondante...

jeudi 27 avril 2017 à 14:52

Pétrole: le secrétaire général de l'Opep "confiant…

Paris: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammad Sanusi Barkindo, s'est dit "confiant" jeudi de l'avancée des discussions entre les pays producteurs membres...

jeudi 27 avril 2017 à 14:21

Chine: BP vend ses parts dans une société pétrochimique pour…

Londres: Le groupe pétrolier britannique BP a annoncé jeudi avoir trouvé un accord pour céder sa participation de 50% dans une importante...

jeudi 27 avril 2017 à 13:18

Pétrole: le marché se rééquilibre grâce à l'accord de réduct…

Istanbul: Le ministre de l'Energie du Qatar, Mohamed Saleh al-Sada, a estimé jeudi que le marché pétrolier avait amorcé un "rééquilibrage" favorisé...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite