Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en nette hausse à New York, moins de craintes sur la zone euro

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont clôturé jeudi en nette hausse, portés par un regain d'optimisme sur la situation dans la zone euro après la présentation du budget espagnol 2013 et par la peur de nouvelles tensions au Moyen-Orient.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a gagné 1,87 dollar à 91,85 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a clôturé à 112,01 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, avançant de 1,97 dollar par rapport à la clôture de la veille.

Les courtiers ont réagi "à l'annonce du gouvernement espagnol", selon Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Les coupes dans les dépenses et les mesures d'austérité vont apparemment plus loin que ce à quoi le marché s'attendait. Cela rassure sur le fait que l'Union européenne prend des mesures pour tenter de placer la crise de la dette sous contrôle", a-t-il ajouté.

Parallèlement, les inquiétudes géopolitiques sur la situation au Moyen-Orient "persistent avec l'assemblée générale des Nations unies cette semaine, notamment avec les discours sur le programme nucléaire iranien", a indiqué M. Lipow.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a ainsi demandé jeudi devant l'ONU l'établissement d'une "ligne rouge claire" pour limiter l'enrichissement d'uranium par Téhéran et l'empêcher de se doter de l'arme atomique.

Et l'annonce d'une attaque d'une installation pétrolière dans le nord-est de la Syrie a ajouté à la nervosité des investisseurs: selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), des inconnus ont fait exploser jeudi à l'aube un oléoduc dans la région syrienne de Hassaka et enlevé le directeur d'une station de pompage de la zone.

Les cours ont également été soutenus par l'annonce par l'administration américaine mercredi d'une baisse surprise des réserves de brut et de produits raffinés aux Etats-Unis.

Les stocks de brut ont précisément reculé de 2,4 millions de barils lors de la semaine achevée le 21 septembre alors que les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires misaient sur une hausse de 1,1 million de barils.

Les réserves de produits distillés ont, elles, diminué de 500'000 barils, tout comme celles d'essence.

"Des rumeurs selon lesquelles la Chine va intervenir" après la publications de données économiques décevantes ont aussi influencé le marché, selon Phil Flynn, de Prices Future Group.

Ces spéculations, qui ont dopé les Bourses asiatiques, "ont remonté le moral des investisseurs et ravivé leur appétit pour les actifs jugés risqués", en particulier le pétrole, a noté Myrto Sokou, du courtier Sucden.

De nouvelles mesures de soutien des autorités chinoises seraient en effet susceptibles de stimuler l'économie du pays, deuxième consommateur de brut de la planète.

rp



(AWP / 28.09.2012 06h21)


Commenter Le brut en nette hausse à New York, moins de craintes sur la zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite