Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise en clôture à New York, dans un rebond technique

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont clôturé en légère baisse jeudi à New York alors qu'ils ont progressé à Londres, dans un marché tentant de se reprendre après avoir plongé cette semaine d'environ 10 dollars, dans un contexte d'inquiétudes accrues pour la demande et d'abondance de l'offre.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, dont c'était le dernier jour de cotation, a cédé 11 cents, à 91,87 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé en hausse de 1,84 dollar, à 110,03 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres.

La veille, les prix avaient plongé de 3,31 dollars, dans un contexte d'abondance accrue de l'offre, les réserves de brut aux Etats-Unis ayant enregistré une hausse hebdomadaire inattendue de 8,5 millions de barils.

Au total, les cours de l'or noir ont abandonné environ 10 dollars depuis le début de la semaine, retrouvant leurs niveaux de début août, dans un marché hanté par les craintes d'un ralentissement de la demande.

En dépit d'une relative stabilisation des prix, "le marché WTI reste faible après la récente chute des cours" cette semaine, a observé Tim Evans, de Citi Futures, pour qui l'une des causes essentielles de ce recul a été la progression inattendue des stocks de brut.

"Les stocks américains sont actuellement à un niveau 8,4% supérieur à l'an dernier. Clairement, nous ne manquons pas de réserves", a commenté l'expert.

Outre un plongeon aux raisons mystérieuses en début de semaine, que beaucoup attribuaient à un emballement des ordres automatiques de courtage, le marché a été sévèrement refroidi par des informations de presse évoquant l'intention de l'Arabie saoudite, premier exportateur pétrolier, de grossir sa production d'or noir pour contenir les prix.

"Ce n'est pas un environnement évident pour le marché du brut, la pression reste très forte sur le plan économique, et sur le front de la demande, et cela fait partir les prix à la baisse", a noté John Kilduff, de Again Capital.

En outre, aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage se sont révélées plus élevées qu'attendu, assombrissant davantage l'humeur des courtiers après la sortie de statistiques économiques peu brillantes dans le secteur privé et manufacturier en Chine et en Europe.

Pour M. Evans, la stabilisation des cours jeudi était avant tout "technique": "les tenants d'une tendance haussière sont réticents à mettre de côté leur optimisme" au sujet des prix de l'or noir, dans un contexte de tensions au Moyen-Orient et d'un fort concours financier des banques centrales.

Par ailleurs, "certains (courtiers) ont recommencé à racheter du Brent quand celui-ci est tombé sous le seuil technique des 108 dollars le baril", a estimé Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT Markets, qui citait également l'influence positive sur les cours de l'indice sur l'activité manufacturière de la région de Philadelphie (nord-est des Etats-Unis), qui s'est stabilisé en septembre dépassant les attentes.

rp



(AWP / 21.09.2012 06h21)


Commenter Le brut se stabilise en clôture à New York, dans un rebond technique

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 janvier 2017 à 05:02

Le pétrole en hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse mercredi en Asie, portés par un affaiblissement du billet vert victime de déclarations de...

mardi 17 janvier 2017 à 18:36

Le pétrole stable, les producteurs américains augmentent le …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens, les marchés restant prudent alors que la production américaine augmente...

mardi 17 janvier 2017 à 17:06

Norvège: recul moindre qu'attendu de la production pétrolièr…

Oslo: La production de pétrole de la Norvège, principal producteur d'or noir d'Europe de l'ouest, a reculé moins qu'attendu en décembre, a...

mardi 17 janvier 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en nette hausse à New York, à 53,28 dollars…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse mardi à New York, aidés par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 17 janvier 2017 à 12:44

Le prix du pétrole pourrait se stabiliser, sauf nouvelle vag…

Paris: Le pétrole devrait se stabiliser entre 50 et 60 dollars le baril cette année si la limitation de la production est...

mardi 17 janvier 2017 à 12:38

Le pétrole en hausse avec le recul du dollar

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens, les investisseurs profitant de l'accès de faiblesse du dollar alors que...

mardi 17 janvier 2017 à 04:20

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient mitigés mardi en Asie dans l'attente des données sur les stocks de brut américains et l'investiture...

lundi 16 janvier 2017 à 18:54

Le pétrole stable, inquiétude sur l'avenir de l'accord sur l…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient lundi en fin d'échanges européens, alors que l'Arabie saoudite s'est déjà exprimée contre un renouvellement...

lundi 16 janvier 2017 à 18:52

France: les prix des carburants en léger repli la semaine pa…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement diminué la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite