Menu
RSS
A+ A A-

Le brut perd ses gains en séance et finit en baisse à New York

prix-du-petrolereprise de vendredi soir:readmore>

New York - Les prix du pétrole ont effacé leurs gains en fin de séance vendredi à New York, le baril finissant en légère baisse après avoir une nouvelle fois été agité par l'actualité au Proche et Moyen-Orient.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 86,20 dollars, en baisse de 16 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a cédé 7 cents à 102,52 dollars.

En légère hausse toute la séance, les cours sont passés dans le rouge dans les dernières minutes d'échanges.

"Il semble que cela soit lié à la perception (du marché) face au passage de navires iraniens dans le canal de Suez, et ce que cela représente pour la stabilité de la région", a commenté John Kilduff, d'Again Capital. "Selon les détails qui émergent, cela n'est peut-être pas si provocateur que cela".

Le marché a également été attentif à la situation au Bahreïn, où l'armée a tiré sur la foule, mais où le prince héritier a promis un dialogue.

"Cela rappelle la manière dont les choses ont évolué en Égypte", où un dialogue national avait été engagé avant que le président Hosni Moubarak ne finisse par partir, a relevé M. Kilduff.

Dans toute la région, ce vendredi a été marqué par des manifestations, réprimées dans la violence à Bahreïn, mais aussi en Libye ou au Yémen. Des manifestations sont aussi prévues pendant le week-end au Maroc et en Algérie.

"La journée a été agitée", a constaté Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock.

Selon l'analyste, la volatilité a été accentuée par les ajustements de positions avant le week-end, prolongé aux États-Unis par un jour férié lundi.

Cette fin de semaine sera marquée par un sommet des ministres des Finances du G20, qui doit s'achever samedi à Paris, fournissant une raison de plus aux courtiers pour être prudents.

L'approche de l'expiration, mardi, du contrat à échéance mars à New York contribue à l'agitation du marché.

D'un point de vue technique, la hausse des prix en séance s'expliquerait aussi, selon M. Ilczyszy, par "un intervenant qui a liquidé des positions à la baisse ou une réallocation d'actif par un fonds spéculatif".

Une fois cette opération terminée, les cours se seraient donc stabilisés.

Le marché pétrolier a peu réagi à une nouvelle hausse de taux des réserves obligatoires des banques en Chine, destinée à éviter une surchauffe de l'économie.

"Il faudra un certain nombre de décisions de ce type pour vraiment ralentir l'économie, et pour l'instant, on a toujours des importations (de pétrole) à un niveau record, comme la demande et les cadences des raffineries en Chine", a estimé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

rp

(AWP/21 février 2011 06h20)

Commenter Le brut perd ses gains en séance et finit en baisse à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite