Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit encore en baisse après sa chute mystérieuse de la veille

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé à nouveau en baisse à New York et à Londres mardi après une mystérieuse chute des prix la veille en fin d'échanges et dans un contexte de baisse de l'appétit pour le risque.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a reculé de 1,33 dollar, à 95,29 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a clôturé en baisse de 1,76 dollar par rapport à lundi, à 112,03 dollars, sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les prix du brut n'ont pas réussi à rebondir après avoir été durement pénalisés lundi par un plongeon inattendu en fin de séance new-yorkaise, qui a fait perdre plus de 4 dollars en quelques minutes aux cours du Brent et du WTI.

Cette nouvelle baisse "fait suite à la violente baisse intervenue (lundi), et le fait que les prix n'aient pas rebondi directement (après cette chute) a déclenché un début de tendance baissière", a observé David Bouckhout, de TD Securities.

"Tout le monde est toujours en train de se gratter la tête. S'agissait-il d'un mouvement de vente lié à une (erreur) d'algorithme? De courtage? Personne n'est vraiment en mesure de dire ce qui s'est produit", a indiqué Matt Smith, de Summit Energy.

L'une des pistes envisagées par les courtiers était la célébration lundi du nouvel an juif Roch Hachana: "un certain nombre d'ordres auraient été placés à l'avance (par des courtiers avant de s'absenter pour ce jour férié), et devaient se déclencher si un certain niveau des prix était atteint. Et ce niveau a été franchi, ce qui aurait tout déclenché", a ajouté M. Smith.

Dans un premier temps, de nombreux opérateurs avaient interprété ce mouvement comme un effet de panique lié à des rumeurs sur une éventuelle utilisation des réserves stratégiques de brut par l'administration Obama, à moins de deux mois de l'élection présidentielle américaine, pour faire baisser les prix de l'essence.

Or, l'utilisation de réserves de brut augmenterait encore l'offre déjà abondante d'or noir sur le marché américain et exercerait de fait une nette pression baissière sur les prix, les stocks de brut ayant atteint un plus haut en 22 ans début juillet.

"De telles fluctuations des prix sont de nature à relancer les critiques sur les échanges électroniques à haute-fréquence" qui permettent à des programmes informatiques de réaliser des opérations de marché à la micro-seconde près, "et sur l'influence excessive des investisseurs spéculatifs sur les principales matières premières", ont remarqué les analystes de Commerzbank.

En outre, des informations de presse sur "l'offre de mettre sur le marché davantage de brut pour soulager" la hausse des prix, "accentuait la pression", a relevé M. Bouckhout.

Cependant, "il y a peu de potentiel" pour une baisse prolongée des cours, alors que la récente vague de violences dans le monde arabe, tout comme les tensions persistantes entre l'Iran et l'Occident alimentent les risques sur les approvisionnements d'or noir de la région, ont estimé les experts de Commerzbank.

rp



(AWP / 19.09.2012 06h21)


Commenter Le brut finit encore en baisse après sa chute mystérieuse de la veille


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite