Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit encore en baisse après sa chute mystérieuse de la veille

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé à nouveau en baisse à New York et à Londres mardi après une mystérieuse chute des prix la veille en fin d'échanges et dans un contexte de baisse de l'appétit pour le risque.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a reculé de 1,33 dollar, à 95,29 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a clôturé en baisse de 1,76 dollar par rapport à lundi, à 112,03 dollars, sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les prix du brut n'ont pas réussi à rebondir après avoir été durement pénalisés lundi par un plongeon inattendu en fin de séance new-yorkaise, qui a fait perdre plus de 4 dollars en quelques minutes aux cours du Brent et du WTI.

Cette nouvelle baisse "fait suite à la violente baisse intervenue (lundi), et le fait que les prix n'aient pas rebondi directement (après cette chute) a déclenché un début de tendance baissière", a observé David Bouckhout, de TD Securities.

"Tout le monde est toujours en train de se gratter la tête. S'agissait-il d'un mouvement de vente lié à une (erreur) d'algorithme? De courtage? Personne n'est vraiment en mesure de dire ce qui s'est produit", a indiqué Matt Smith, de Summit Energy.

L'une des pistes envisagées par les courtiers était la célébration lundi du nouvel an juif Roch Hachana: "un certain nombre d'ordres auraient été placés à l'avance (par des courtiers avant de s'absenter pour ce jour férié), et devaient se déclencher si un certain niveau des prix était atteint. Et ce niveau a été franchi, ce qui aurait tout déclenché", a ajouté M. Smith.

Dans un premier temps, de nombreux opérateurs avaient interprété ce mouvement comme un effet de panique lié à des rumeurs sur une éventuelle utilisation des réserves stratégiques de brut par l'administration Obama, à moins de deux mois de l'élection présidentielle américaine, pour faire baisser les prix de l'essence.

Or, l'utilisation de réserves de brut augmenterait encore l'offre déjà abondante d'or noir sur le marché américain et exercerait de fait une nette pression baissière sur les prix, les stocks de brut ayant atteint un plus haut en 22 ans début juillet.

"De telles fluctuations des prix sont de nature à relancer les critiques sur les échanges électroniques à haute-fréquence" qui permettent à des programmes informatiques de réaliser des opérations de marché à la micro-seconde près, "et sur l'influence excessive des investisseurs spéculatifs sur les principales matières premières", ont remarqué les analystes de Commerzbank.

En outre, des informations de presse sur "l'offre de mettre sur le marché davantage de brut pour soulager" la hausse des prix, "accentuait la pression", a relevé M. Bouckhout.

Cependant, "il y a peu de potentiel" pour une baisse prolongée des cours, alors que la récente vague de violences dans le monde arabe, tout comme les tensions persistantes entre l'Iran et l'Occident alimentent les risques sur les approvisionnements d'or noir de la région, ont estimé les experts de Commerzbank.

rp



(AWP / 19.09.2012 06h21)


Commenter Le brut finit encore en baisse après sa chute mystérieuse de la veille


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite