Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit sa hausse, sur fond de révoltes au Moyen-Orient

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en fin d'échanges européens, alors que les opérateurs continuaient de surveiller les mouvements de contestation populaires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, durement réprimées par les régimes en place.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 102,94 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 35 cents par rapport à la clôture de la veille.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars progressait de 1,06 dollar à 87,42 dollars.

"Le mouvement de contestation à travers le Moyen-Orient et en Afrique du Nord entretient les inquiétudes sur de possibles perturbations dans l'offre de brut, spécialement avec des troubles à Bahreïn, au Yémen, en Algérie, en Libye et en Iran: ces pays représentent 10% de la production pétrolière mondiale", soulignait Soozhana Choi, analyste de Deutsche Bank.

Les révoltes populaires contre les régimes autoritaires s'étendaient à travers le monde arabe vendredi, jour de grande prière, réprimées par des démonstrations de force qui ont fait plus de 30 morts cette semaine.

Contrairement à l'Egypte, la Libye, l'Iran et l'Algérie sont d'importants producteurs de brut, tous trois membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

"Par ailleurs, la région Moyen-Orient et Afrique du Nord représente 10% des capacités mondiales de raffinage", ajoutait Mme Choi.

"Même si les révoltes anti-gouvernementales restent limitées aux pays (actuellement touchés), la perspective d'un changement de l'équilibre politique de la région incite à reconsidérer les risques, une crainte à long terme pour le marché pétrolier", ajoutait-elle, tout en soulignant que l'abondance des stocks des pays développés était propre à tempérer la hausse des cours.

L'écart entre le Brent échangé à Londres et le WTI coté à New York, qui avait atteint jeudi le niveau sans précédent de 20 dollars, se réduisait quelque peu vendredi.

Le contrat de référence du WTI, pour livraison en mars, "expire mardi prochain, ce qui incite certains investisseurs à couvrir leurs positions et à profiter des arbitrages (entre Brent et WTI), alors que lundi sera jour férié aux Etats-Unis", relevait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Les courtiers avaient acheté massivement du Brent de la mer du Nord, car toute perturbation des approvisionnements au Moyen-Orient affecterait en premier lieu le marché européen.

A l'inverse, le baril de brut texan, référence du marché new-yorkais, est plombé par la surabondance des stocks aux Etats-Unis, notamment des réserves, proches de la saturation, de Cushing (Oklahoma, sud), principal centre de stockage du pays.

Le marché londonien avait cependant réduit ses gains vendredi en début de séance européenne, après l'annonce d'un nouveau relèvement des taux de réserves obligatoires des banques en Chine, les opérateurs redoutant que les mesures de resserrement monétaire n'affectent la consommation énergétique du géant asiatique.

fah

(AWP/18 février 2011 18h32)

Commenter Le brut poursuit sa hausse, sur fond de révoltes au Moyen-Orient


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite