Menu
RSS
A+ A A-

Le brut à des sommets depuis début mai, le marché optimiste avant la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient de monter jeudi en fin d'échanges européens, après avoir atteint des sommets depuis plus de quatre mois, dans un marché dopé par les espoirs d'un assouplissement monétaire de la Fed et la crainte d'une escalade des tensions au Moyen-Orient.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 116,70 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 74 cents par rapport à la clôture de la veille.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 92 cents, à 97,93 dollars.

En début d'échanges américains, les cours du baril ont grimpé jusqu'à 117,48 dollars à Londres et 98,58 dollars à New York, des niveaux plus vus depuis début mai, dans un marché cependant volatil.

"Les cours continuent de renforcer, ils restent bien soutenus par les inquiétudes sur les troubles au Moyen-Orient", expliquait Michael Hewson, analyste du courtier CMC.

La mort de l'ambassadeur américain en Libye Chris Stevens mardi soir, lors d'une attaque du consulat de Benghazi (est) par des hommes armés, "a apporté un nouveau facteur de soutien au marché du pétrole", confirmait Tamas Varga, du courtier PVM.

Selon lui, "il y a des craintes de voir les manifestations anti-américaines se répandre et se renforcer en Afrique du Nord et à travers le Moyen-Orient", les troubles en Libye et au Yemen -- deux pays producteurs d'or noir -- concentrant notamment l'attention des analystes.

Par ailleurs, "les prix du pétrole sont toujours tirés par les spéculations accrues sur une possible annonce de rachats d'actifs illimités par la Réserve fédérale américaine (Fed)" jeudi soir à l'issue de sa réunion de politique monétaire, ajoutait M. Hewson.

Après des salves d'indicateurs ternes, et notamment des statistiques décevantes sur l'emploi aux Etats-Unis publiées vendredi auxquelles est venue faire écho jeudi une hausse des inscriptions au chômage dans le pays, les investisseurs s'attendent largement à voir la banque centrale prendre des mesures pour soutenir la relance économique.

Ces mesures de soutien de la Fed, qui peuvent en effet se traduire par des rachats d'actifs -- c'est à dire d'injections de liquidités dans l'économie --, sont de nature à stimuler les achats de matières premières, mais aussi à diluer la valeur de dollar, rendant ainsi plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

"Mais le problème est que, même si une majorité d'opérateurs s'attendent à un assouplissement de politique monétaire, une majorité doute également de l'impact de telles mesures sur l'économie réelle" et in fine sur la demande de brut, tempérait Olivier Jakob, analyste de Petromatrix.

De fait, un sursaut des cours de l'or noir après un éventuel coup de pouce de la Fed pourrait s'avérer temporaire, des prix élevés du baril étant susceptibles de miner encore davantage une consommation mondiale déjà fragile, et donc finalement de tirer les cours vers le bas.

rp



(AWP / 13.09.2012 18h30)


Commenter Le brut à des sommets depuis début mai, le marché optimiste avant la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite