Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en baisse, après la hausse surprise des stocks US

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse mercredi à New York, dans un marché déçu par la hausse inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis et prudent à l'approche d'une décision de politique monétaire de la Banque centrale américaine (Fed) jeudi.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a cédé 16 cents, à 97,01 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour même échéance a terminé à 115,96 dollars, gagnant 56 cents par rapport à la clôture de la veille.

Le Brent est monté en cours d'échanges, vers 10H00 GMT, jusqu'à 116,67 dollars, au plus haut depuis le 3 mai, tandis que le WTI a brièvement franchi le seuil de 98 dollars, pour la première fois depuis trois semaines.

Dans le sillage des places boursières, "les cours ont été soutenus dans la matinée par la décision de la Cour constitutionnelle allemande (qui a donné son feu vert à un plan de sauvetage de la zone euro) mais peu à peu l'attention du marché s'est tournée vers la Fed", a expliqué David Bouckhout, de TD Securities.

Les courtiers espéraient notamment l'annonce d'un nouveau programme de rachats d'actifs par la Fed, de nature à stimuler les achats de matières premières mais aussi à diluer la valeur de dollar, ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

Jusqu'à la publication de la décision de la banque centrale jeudi, "les prix vont suivre la Bourse et l'évolution du dollar", a estimé Rich Ilczyszyn, de iiTrader.

"Les courtiers craignent d'avoir peut-être trop parié sur une action de la Fed", a confié M. Bouckhout.

Le récent rebond des prix du brut, qui ont brièvement franchi le seuil des 98 dollars en cours d'échanges électroniques, "est modéré, car le marché se rend compte que la récente hausse des prix n'est pas liée à de solides données de base mais plutôt à une économie molle" nécessitant des mesures de relance de la banque centrale américaine, a noté de son côté Matt Smith, de Summit Energy.

"Et, bien évidemment, les chiffres publiés par le DoE (département de l'Energie américain) qui ont fait état d'une hausse inattendue des stocks sur presque tous les produits pétroliers, n'ont rien fait pour aider la tendance haussière", a ajouté M. Bouckhout.

Selon le DoE, les réserves de brut du pays ont augmenté de 2 millions de barils la semaine dernière, alors que les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires misaient au contraire sur une diminution de 2,2 millions de barils.

De leur côté, les stocks de produits distillés ont enregistré un bond inattendu de 1,5 million de barils, tandis que les stocks d'essence ont reculé de 1,2 million de barils.

Par ailleurs, sur le front de l'offre, le marché restait "soutenu par l'escalade des tensions géopolitiques (au Moyen-Orient), sur fond de différend entre les Etats-Unis et Israël" au sujet d'une éventuelle frappe contre l'Iran, "et d'attaques contre les ambassades américaines en Libye et en Egypte", a indiqué Fawad Razaqzada, du courtier GFT Markets.

rp



(AWP / 13.09.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en baisse, après la hausse surprise des stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite