Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, après le feu vert des juges de Karlsruhe et avant la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient mercredi en cours d'échanges européens, se hissant à Londres à un sommet inédit depuis mai, soutenus par le feu vert de la Cour constitutionnelle allemande aux mécanismes de sauvetage en zone euro, et par les attentes d'un coup de pouce de la Fed.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 116,35 dollars, gagnant 95 cents par rapport à la clôture de la veille. Il est monté vers 10H00 GMT à 116,67 dollars, au plus haut depuis le 3 mai.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 63 cents, à 97,80 dollars, après une brève incursion au-dessus de 98 dollars -- pour la première fois depuis trois semaines.

"Après une première réaction mitigée et un peu de volatilité, les prix du pétrole ont finalement salué la décision de la Cour constitutionnelle allemande", un feu vert attendu mais qui "a fait grimpé les places boursières et l'euro, tirant le brut dans leur sillage", expliquait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Les huit juges de Karlsruhe ont en effet autorisé l'adoption par Berlin du Mécanisme européen de stabilité (MES), nouveau fonds de secours de la zone euro, levant une incertitude majeure sur la gestion de la crise de la dette, même si la Cour a exigé que toute hausse de la participation allemande au MES fasse l'objet d'un vote soit soumise à un vote positif du Parlement à Berlin.

Les investisseurs devraient désormais guetter mercredi les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), alors que le marché se préoccupe toujours des perturbations de la production de brut dans le golfe du Mexique après le passage de la tempête Isaac fin août.

Selon les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une chute de 2,2 millions de barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 7 septembre.

Les réserves d'essences sont quant à elles attendues en baisse de 1,5 million de barils, et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en repli de 100'000 barils.

"Si l'attention des opérateurs sur le reste des échanges européens devrait rester concentrée sur les stocks aux Etats-Unis, il ne fait aucun doute que les investisseurs garderont un oeil attentif sur la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed)" mercredi et jeudi, poursuivait M. Pollard.

De fait, après avoir été aidés en début de semaine par des annonces de nouvelles dépenses d'infrastructures en Chine (deuxième consommateur de brut de la planète), "les prix continuent à être portés par les espoirs d'un nouveau programme de rachats d'actifs par la Fed" pour soutenir la reprise économique, soulignait Caroline Bain, analyste du cabinet londonien EIU.

Des mesures de soutien de la Fed, notamment via des injections de liquidités dans l'économie, sont de nature à stimuler les achats de matières premières, mais aussi à diluer la valeur de dollar -- ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

Mais ces attentes signifient également qu'"il existe un risque de déception, et que les prix pourraient fort bien se replier jeudi", avertissait Mme Bain.

Le marché digérait par ailleurs mercredi par la publication du rapport mensuel de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), bras énergétique de l'OCDE, qui a relevé légèrement ses prévisions pour la demande pétrolière mondiale en 2012 et 2013, mais sans modifier un constat terne sur l'état de l'économie mondiale.

rp



(AWP / 12.09.2012 13h11)


Commenter Le brut grimpe, après le feu vert des juges de Karlsruhe et avant la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite