Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en hausse à New York, stimulé par la Fed

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole à New York ont fini la séance en hausse mardi, les investisseurs tablant sur une annonce de nouvelles mesures par la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'issue de sa réunion jeudi et sur une baisse importante des réserves de brut américain.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a avancé de 63 cents par rapport à la clôture de lundi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), s'établissant à 97,17 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE), a fini à 115,40 dollars, en hausse de 59 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans un marché "aux faibles volumes", les cours sont soutenus "par l'anticipation d'une annonce d'une troisième phase de rachats d'obligations par le comité de politique monétaire" de la Fed, a noté Tim Evans de Citigroup.

Des mesures de soutien de la Fed, notamment via des injections de liquidités dans l'économie, sont de nature à stimuler les achats de matières premières, mais aussi à diluer la valeur de dollar -- ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

Les investisseurs tablaient par ailleurs sur une baisse des réserves de pétrole américain la semaine dernière, affectées par le passage de l'ouragan Isaac fin août dans le golfe du Mexique qui a conduit à l'arrêt pendant plusieurs jours d'une grande partie des importations et de la production dans la région.

Le département américain de l'Energie (DoE) publiera mercredi ses chiffres hebdomadaires et "les opérateurs s'attendent à un recul important, peut-être un plus bas depuis cinq mois", a noté Matt Smith, de Summit Energy.

La vigueur de l'euro, qui s'est hissé à un plus haut en quatre mois face au dollar, participait également au regain sur le marché du brut.

Outre le fait qu'un affaiblissement du billet vert rend moins attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises, les marchés de l'euro et du brut "vont souvent de pair" car ils témoignent tous deux d'un "appétit pour le risque", a souligné M. Smith.

"Les inquiétudes persistantes au sujet de la Syrie et l'évolution de la situation entre Israël et l'Iran" constituent une "prime géopolitique pour le pétrole", a par ailleurs noté John Kilduff, d'Again Capital.

De récents propos du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui a appelé la communauté internationale à imposer des "lignes rouges" à Téhéran sur son programme nucléaire, ont en effet ravivé les craintes d'un conflit entre Israël et l'Iran, selon l'analyste.

La hausse des cours restaient toutefois limitée par la possibilité d'une utilisation par les autorités américaines des réserves stratégiques du pays pour alimenter le marché du brut, après les perturbations causées par l'ouragan Isaac.

Par ailleurs le fait que l'organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) souligne mardi dans son rapport mensuel l'existence d'un "risque baissier" sur la consommation mondiale de brut au vu d'une possible propagation du "ralentissement économique dans les pays développés" aux "régions hors de l'OCDE", n'était pour rassurer les opérateurs.

rp



(AWP / 12.09.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en hausse à New York, stimulé par la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite