Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, dans un marché attentiste avant la réunion de la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient mardi en fin d'échanges européens, oscillant autour de l'équilibre à Londres et montant légèrement à New York, dans un marché attentiste avant une décision importante sur le fonds de secours européen et une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 114,80 dollars, cédant 1 cent par rapport à la clôture de la veille.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 33 cents, à 96,87 dollars.

Les cours du brut continuaient de fluctuer au sein d'une marge étroite, dans un marché sans grand volume d'échanges et attentiste, à la veille du verdict de la Cour constitutionnelle allemande sur le nouveau fonds de secours européen, mais surtout avant une réunion de deux jours de la Fed mercredi et jeudi.

"Certains investisseurs estiment que les derniers indicateurs aux Etats-Unis signalant une économie au ralenti ont accru les chances de voir la Fed annoncer un nouveau programme de rachat d'obligations", estimaient les analystes de Phillip Futures.

Des mesures de soutien de la Fed, notamment via des injections de liquidités dans l'économie, sont de nature à stimuler les achats de matières premières, mais aussi à diluer la valeur de dollar -- ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

"Mais la montée persistante des cours du brut renforce le danger de voir des prix énergétiques trop élevés contrecarrer une reprise économique encore très fragile", avertissait Michael Hewson, analyste du courtier CMC, soulignant notamment que "les consommateurs américains sont réputés être très sensibles aux prix de l'essence".

Des prix encore plus élevés du baril pourraient éroder la demande, et donc au final pénaliser le marché du pétrole.

"Il y a eu une euphorie la semaine dernière sur les marchés, qui ont ignoré une salve d'indicateurs décevants" chez les principaux pays consommateurs de brut, "dans l'espoir que ces chiffres ternes renforcent la perspective d'un grand vent d'assouplissement monétaire" par les banques centrales, observait David Hufton, du courtier PVM.

Mais un sursaut des prix du brut après un coup de pouce des banques centrales pourrait s'avérer très temporaire, prévenait l'expert, estimant que "sans croissance économique durable, les efforts de la BCE ou de la Fed resteront sans grand effet" sur la demande pétrolière.

Le fait que l'organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) souligne mardi dans son rapport mensuel l'existence d'un "risque baissier" sur la consommation mondiale de brut au vu d'une possible propagation du "ralentissement économique dans les pays développés" aux "régions hors de l'OCDE" n'était pour rassurer les opérateurs.

Le marché restait de surcroît miné par les rumeurs persistantes sur un possible recours des autorités américaines aux réserves stratégiques du pays pour alimenter le marché du brut, après les perturbations de production dans le golfe du Mexique fin août lors du passage de l'ouragan Isaac.

rp



(AWP / 11.09.2012 18h39)


Commenter Le brut hésite, dans un marché attentiste avant la réunion de la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 24 juillet 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en hausse à New York après une promesse de …

New York: Les cours du pétrole progressaient à l'ouverture à New York lundi, l'Arabie saoudite ayant assuré vouloir limiter ses exportations à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite