Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise sur un marché attentiste avant la réunion de la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient d'osciller autour de l'équilibre mardi en cours d'échanges européens, les investisseurs faisant montre d'attentisme à la veille d'une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui pourrait décider d'un nouveau coup de pouce à l'économie.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 114,92 dollars, en hausse de 11 cents par rapport à la clôture de la veille.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 1 cent, à 96,53 dollars.

Les cours du brut piétinaient dans un climat d'attentisme, à la veille du verdict de la Cour constitutionnelle allemande sur le nouveau fonds de secours européen, un dispositif crucial dans la résolution de la crise de la dette, mais surtout avant une réunion de deux jours de la Fed mercredi et jeudi.

"Certains investisseurs estiment que les derniers indicateurs aux Etats-Unis signalant une économie au ralenti ont accru les chances de voir la Fed annoncer un nouveau programme de rachat d'obligations", estimaient les analystes de Phillip Futures dans une note.

Après des statistiques très décevantes sur l'emploi américain vendredi, des chiffres publiés lundi ont montré un recul du crédit à la consommation aux Etats-Unis.

Des mesures de soutien de la Fed, notamment via des injections de liquidités dans l'économie, sont de nature à stimuler les achats de matières premières, mais aussi à diluer la valeur de dollar -- ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

"Il y a eu une euphorie la semaine dernière sur les marchés, qui ont ignoré une salve d'indicateurs décevants" chez les principaux pays consommateurs de brut, "dans l'espoir que ces chiffres ternes renforcent la perspective d'un grand vent d'assouplissement monétaire" par les banques centrales, observait David Hufton, du courtier PVM.

Mais un sursaut des prix du brut après un coup de pouce des banques centrales pourrait s'avérer très temporaire, prévenait l'expert.

"Sans croissance économique, les efforts de la BCE ou de la Fed resteront sans grand effet (sur le marché du pétrole)", insistait-il, notant que "les chiffres très alarmants sur le commerce extérieur chinois publiés lundi (montrant une baisse inattendue des importations du géant asiatique en août) ont miné l'enthousiasme" des opérateurs.

Par ailleurs, sur le front de l'offre, "les prix du pétrole sont sous la pression à la fois des Etats-Unis, premier pays consommateur de la planète, et de l'Arabie saoudite, le principal pays exportateur, ce qui devrait enrayer la hausse des cours", soulignaient les analystes de Commerzbank.

En effet, le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi a dénoncé lundi les prix élevés du brut, estimant qu'ils ne se justifient pas par les fondamentaux d'un marché "bien équilibré", et ajoutant que le royaume "répondrait aux besoins de tous ses clients parmi les compagnies pétrolières".

Le marché est par ailleurs agité de rumeurs de marché persistantes sur la possibilité d'un recours des autorités américaines aux réserves stratégiques du pays pour alimenter le marché du brut, après les perturbations de production dans le golfe du Mexique fin août lors du passage de l'ouragan Isaac.

rp



(AWP / 11.09.2012 13h03)


Commenter Le brut se stabilise sur un marché attentiste avant la réunion de la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite