Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en légère hausse à New York, pariant sur la Fed

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi à New York, les investisseurs pariant sur une annonce de mesures de soutien à l'économie par la Réserve fédérale américaine jeudi, au vu de données économiques moroses.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a pris 12 cents par rapport à la clôture de vendredi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), s'établissant à 96,54 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE), a fini à 114,81 dollars, en hausse de 56 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Le marché profite "des rumeurs selon lesquelles la Fed va annoncer des mesures de soutien à l'économie" à l'issue de sa réunion de deux jours sur sa politique monétaire jeudi, a noté Rich Ilczyszyn de iiTrader.com.

D'éventuelles annonces en ce sens, qui interviendraient après la publication vendredi dernier de chiffres décevants sur l'emploi aux Etats-Unis, seraient de nature à favoriser l'achat d'actifs peu risqués comme les matières premières.

Elles auraient aussi comme effet de diluer la valeur de dollar, rendant ainsi plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

"Il faut s'attendre à ce que le marché reste dominé par la nervosité jusqu'à la réunion de la Fed", a noté pour sa part Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital, observant que "les indicateurs macroéconomiques sont très loin d'être idéaux dans les principaux pays consommateurs de brut", Etats-Unis et Chine, contribuant à alimenter la fébrilité des opérateurs.

Les importations chinoises de brut en août, plombées par le ralentissement économique du pays, ont dégringolé de plus de 15% par rapport à juillet. De plus, l'ensemble des importations chinoises a accusé le mois dernier une baisse inattendue et Pékin a fait état dimanche d'une hausse de sa production industrielle en août la plus faible depuis plus de trois ans.

Mais "ces statistiques moins bonnes que prévu peuvent aussi être interprétées positivement (par les investisseurs), comme ouvrant la voie à de nouvelles mesures de relance" par les autorités chinoises, a souligné Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Les cours profitaient également toujours des conséquences de l'ouragan Isaac, qui a frappé le golfe du Mexique fin août.

"La production et l'importation de brut ainsi que les opérations de raffinage sont encore en-dessous de la normale", ont souligné les analystes de Citigroup.

Selon les autorités américaines, quelque 13% de la production étaient encore à l'arrêt dans la région dimanche.

Toutefois la hausse restait limitée par plusieurs facteurs, dont la persistance de rumeurs sur une utilisation possible des réserves stratégiques de brut des Etats-Unis.

De plus, "l'offre reste abondante, alors même que nous savons que la demande va commencer à baisser à cette période de l'année", a noté M. Ilczyszyn, rappelant que "le prix de l'essence diminue généralement au quatrième trimestre".

rp



(AWP / 11.09.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en légère hausse à New York, pariant sur la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite