Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en hausse à New York, les courtiers misant sur la Fed

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont terminé la séance en hausse vendredi à New York, les courtiers pariant sur une intervention prochaine de la banque centrale américaine (Fed) pour stimuler l'économie après la publication de chiffres décevants sur l'emploi aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a gagné 89 cents par rapport à la clôture de jeudi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 96,42 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE), a fini à 114,25 dollars, en hausse de 76 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Les investisseurs "attendaient de meilleurs chiffres sur l'emploi", a noté Matt Smith, de Summit Energy.

Après un trimestre de hausse, le taux de chômage officiel des Etats-Unis est revenu en août à 8,1%. Mais cette baisse est principalement le fruit d'une diminution de la population active, l'économie américaine n'ayant créé que 96'000 emplois nets en août, soit 32% de moins qu'en juillet.

Jeudi, l'enquête mensuelle ADP avait pourtant suscité des attentes élevées, annonçant une forte hausse des embauches en août dans le secteur privé.

Aussi quand l'administration a diffusé ses chiffres officiels, qui reposent avec une acuité nouvelle la question de la persistance du ralentissement de l'économie américaine, "le marché est dans un premier temps descendu", a souligné M. Smith.

Mais peu à peu "a émergé le scénario d'une intervention prochaine d'un nouveau stimulus" par la Réserve fédérale américaine, qui a fait monter les cours, a ajouté l'analyste.

La prochaine réunion de la Fed est prévue les 12 et 13 septembre. Or lors de sa dernière intervention publique fin août, le président de l'institution Ben Bernanke a confirmé la disposition de la banque centrale des Etats-Unis à soutenir davantage l'économie du pays, surtout si la croissance restait trop faible pour permettre au chômage de baisser.

Des mesures de la Fed se traduisent habituellement par des injections de liquidités dans le système financier américain qui favorisent l'achat d'actifs peu risqués et plus rentables, comme les matières premières.

Les prix du pétrole ont également profité vendredi de l'affaiblissement du billet vert face à l'euro, qui rend plus attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les rumeurs persistantes sur une possible utilisation des réserves de pétrole américain suite à l'annonce jeudi d'une baisse prononcée des stocks de brut aux Etats-Unis n'ont pas suffi à freiner la progression des cours.

Pourtant, selon Andy Lipow de Lipow Oil Associates, "le gouvernement s'inquiète de la hausse des prix de l'essence à quelques semaines des élections et pourrait tenter d'utiliser ce moyen pour atténuer cette augmentation qui affecte les consommateurs".

rp



(AWP / 10.09.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en hausse à New York, les courtiers misant sur la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite