Menu
RSS
A+ A A-

Le brut évolue en baisse à New York, inquiet pour la demande

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole évoluaient en baisse vendredi en début de séance à New York, les courtiers restant très prudents face à la situation économique mondiale et malgré une baisse prononcée des réserves de pétrole américain .

Vers 13H40 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre perdait 42 cents à 95,11 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les prix étaient pourtant partis en hausse après l'ouverture de la séance, portés notamment par des chiffres "particulièrement décevants" de l'emploi aux Etats-Unis, selon Matt Smith, de Summit Energy.

Le taux de chômage des Etats-Unis est en effet retombé en août à 8,1% après trois mois de hausse, principalement en raison d'une diminution de la population active puisque les embauches ont parallèlement fortement baissé, selon des chiffres officiels publiés vendredi à Washington.

Cette "déception sur les créations d'emploi pourrait conduire l'administration américaine à décider d'une nouvelle phase d'assouplissement monétaire, qui est toujours une bonne chose pour le prix des matières premières", a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Une telle opération favorise l'achat d'actifs peu risqués et plus rentables, comme les matières premières.

Toutefois "toute hausse observée ces derniers jours retombe rapidement au vue de l'état de l'économie mondiale", a indiqué John Kilduff d'Again Capital.

De plus, les courtiers pariaient sur une possible utilisation des réserves de pétrole américaines, suite à l'annonce jeudi d'une baisse prononcé des stocks de brut aux Etats-Unis.

"Le gouvernement s'inquiète de la hausse des prix de l'essence à quelques semaines des élections et pourrait tenter d'utiliser ce moyen pour atténuer cette augmentation qui affecte les consommateurs", a souligné M. Lipow.

La baisse des réserves était "due à l'ouragan Isaac et au fait que la production tarde à revenir à la normale", a indiqué l'analyste.

Le passage d'Isaac dans le golfe du Mexique la semaine dernière avait entraîné l'arrêt préventif pendant plusieurs jours de plus de 90% de la production de brut dans la région et la reprise de l'activité reste très progressive, 43% des capacités de production de brut dans le golfe étant encore à l'arrêt à 16H30 GMT jeudi, selon les autorités américaines.

sm



(AWP / 07.09.2012 16h20)


Commenter Le brut évolue en baisse à New York, inquiet pour la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite