Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit sa hausse, le marché attend l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient de monter vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours soutenu par le net recul des stocks américains de brut, les investisseurs restant cependant sur leurs gardes avant le rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 113,99 dollars, en hausse de 50 cents par rapport à la clôture de la veille.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 46 cents, à 95,99 dollars.

Le marché confortait ses gains, après avoir été soutenu jeudi par l'annonce d'une chute plus importante que prévu des stocks pétroliers américains. Ainsi, selon le Département américain de l'Energie (DoE), les réserves de brut du pays ont reculé de 7,4 millions de barils lors de la semaine achevée le 31 août.

Suite au passage de l'ouragan Isaac dans le golfe du Mexique la semaine dernière, qui avait entraîné l'arrêt préventif pendant plusieurs jours de plus de 90% de la production américaine de brut dans la région, "les stocks de brut sont désormais à leur plus bas niveau depuis mars", observait le cabinet viennois JBC Energy.

Bien que les dégâts aient été limités, la reprise de l'activité restait très progressive, et 43% des capacités de production de brut dans le golfe étaient encore à l'arrêt à 16H30 GMT jeudi, selon les autorités américaines.

Les prix du pétrole avaient par ailleurs été aidés jeudi par l'annonce d'un nouveau programme de rachat de dette publique par la Banque centrale européenne (BCE) afin d'enrayer l'envolée des taux d'emprunt des états les plus fragiles de la zone euro.

"Le marché a grimpé après ces annonces (...) Mais si cette décision devraient être suffisante pour apaiser à court terme les tensions dans l'Union monétaire, elle ne résout pas à elle seule la crise de la zone euro", tempéraient cependant les experts de JBC Energy.

"Les mesures de la BCE ne vont pas faire grand chose pour améliorer la demande de pétrole en Europe. Les prix du brut sont à un niveau si élevé en ce moment que seule une baisse des cours pourrait revigorer la consommation européenne de brut", estimait de son côté Olivier Jakob, du cabinet Petromatrix, suggérant que le rebond des prix pourrait être temporaire.

De plus, "les rumeurs continuent sur un recours imminent (par le gouvernement américain) aux stocks stratégiques" de brut pour approvisionner le marché de façon suffisante, "un recours qui pourrait être justifié par la perte de production de 12 millions de barils brut jusqu'à présent (dans le golfe du Mexique) en raison d'Isaac", ajoutait M. Jakob.

Les investisseurs devraient par ailleurs rester sur leurs gardes avant la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis, considéré habituellement comme un baromètre pour évaluer la vigueur de l'économie du premier pays consommateur de brut de la planète.

L'annonce jeudi d'une hausse plus forte qu'attendu des embauches dans le secteur privé en août avait été jugée de bon augure et alimenté la hausse des cours du baril.

fah



(AWP / 07.09.2012 12h30)


Commenter Le brut poursuit sa hausse, le marché attend l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite