Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit son recul, miné par le regain de crainte sur la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur repli mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché miné par des indicateurs ternes aux Etats-Unis, les difficultés de la zone euro et le ralentissement de la croissance chinoise, qui alimentaient les craintes sur la demande de brut.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 113,89 dollars, en baisse de 29 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 25 cents, à 95,05 dollars.

"Une nouvelle série d'indicateurs économiques moroses aux Etats-Unis a tiré les marchés vers le bas" mardi et continuait de hanter le marché du pétrole mercredi, observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

L'annonce aux Etats-Unis d'une contraction inattendue de l'activité manufacturière en août et d'un recul des dépenses de construction en juillet a fait lourdement trébucher les prix, des indicateurs jugés alarmants pour la croissance économique américaine et la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut de la planète.

Ces statistiques morses s'ajoutent à "pléthore de statistiques décevantes sur les perspectives de croissances économiques en Chine et dans la zone euro", autres régions grandes consommatrices de pétrole, notait M. Hufton.

Selon lui, "la perspective de mesures supplémentaires par les banques centrales aux Etats-Unis, dans la zone euro et en Chine apparaissent de plus en plus probables pour enrayer la détérioration de l'environnement économique", mais elles pourraient ne pas suffire à dissiper les inquiétudes du marché.

Les investisseurs faisaient d'ailleurs montre de prudence mercredi à la veille d'une réunion de politique monétaire très attendue de la Banque centrale européenne (BCE).

Les marchés spéculent sur la mise en place par l'institution d'une limite aux taux d'emprunt des pays en difficulté de la zone euro, au-delà de laquelle seraient déclenchés des rachats systématiques d'obligations.

Les investisseurs restaient de surcroît sur leurs gardes dans l'attente du rapport mensuel sur l'emploi américain vendredi, et avant le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE) publié jeudi, au lieu de mercredi habituellement, en raison du lundi férié cette semaine aux Etats-Unis.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une chute de 5,2 millions de barils des stocks américains de brut lors de la semaine achevée le 31 août.

Les réserves d'essence sont quant à elles attendues en baisse de 3,6 millions de barils et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en baisse de 2,2 millions de barils des stocks.

"Une partie du recul de ces stocks peut s'expliquer par les conséquences de l'ouragan Isaac, qui a entraîné la semaine dernière la fermeture (préventive)" d'importantes capacités de raffinerie au sud des Etats-Unis et l'interruption momentanée de 90% de la production américaine de brut dans le golfe du Mexique, expliquaient les experts de Commerzbank.

Même si les dégâts pour le secteur pétrolier se sont avérés moins importants que prévu et que les perturbations de l'offre se sont rapidement atténuées, les chiffres du DoE "devraient soutenir les prix du baril", estimait-on chez Commerzbank.

tt



(AWP / 05.09.2012 13h01)


Commenter Le brut poursuit son recul, miné par le regain de crainte sur la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite