Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit dans le rouge, plombé par des craintes sur la croissance

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé la séance dans le rouge mardi, les courtiers accueillant avec inquiétude des indicateurs économiques en berne aux Etats-Unis, de mauvais augure pour la demande du premier consommateur de brut au monde.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a cédé 1,17 dollar par rapport à la clôture de vendredi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 95,30 dollars. Les marchés étaient fermés lundi aux Etats-Unis pour cause de jour férié.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE), a fini à 114,18 dollars, en baisse de 1,60 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Après une ouverture en hausse, les courtiers tablant sur une intervention prochaine des banques centrales européenne et américaine pour stimuler l'économie mondiale, les prix du pétrole ont brutalement chuté en cours d'échanges à la publication de mauvais chiffres économiques aux Etats-Unis.

Les marchés des matières premières "continuent de subir la pression d'une économie qui s'assombrit", s'inclinant mardi dans le sillage des places boursières, a noté Michael Haigh, de Equity Station après la diffusion des chiffres de l'activité manufacturière aux Etats-Unis qui ont montré une contraction en août, pour le troisième mois d'affilée.

Autre facteur de crainte pour la croissance américaine, les dépenses de construction dans le pays ont également déçu en reculant en juillet.

"Depuis 2008 (et la crise financière, ndlr), les données de base du marché du brut ont laissé la première place aux inquiétudes liées à la macroéconomie et aux annonces de politique" monétaire, a par ailleurs constaté M. Haigh.

Dans la matinée, les prix s'étaient hissés au-dessus du seuil des 97 dollars, les attentes de l'annonce de nouvelles mesures de relance de la Banque centrale européenne (BCE) lors de sa réunion de politique monétaire jeudi, leur donnant un coup de pouce.

D'autre part, "les courtiers sont de plus en plus convaincus que la Fed va annoncer une nouvelle vague d'assouplissement monétaire" soutenant les prix des matières premières, "du brut jusqu'à l'or et à l'argent", a noté John Kilduff, de Again Capital.

Vendredi, le président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke avait rappelé sa détermination à agir davantage pour soutenir l'économie "si nécessaire". Or, des mesures de soutien de la Fed peuvent prendre la forme d'injections de liquidités dans l'économie, susceptibles d'alimenter les investissements dans les matières premières mais aussi de diluer la valeur du billet vert.

Le dollar a cependant repris de la vigueur dans l'après-midi, dopé par un accès de frilosité des investisseurs à la recherche de valeurs refuges telles que la devise américaine, rendant moins attractifs les achats de brut libellés dans cette monnaie pour les acheteurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, les conséquences de la tempête tropicale Isaac continuaient de peser.

"Les pertes de production de brut (liées à Isaac) sont d'environ 9,8 millions de barils", a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Associates. "Et la production n'est toujours pas revenue à son niveau d'avant la tempête".

rp



(AWP / 05.09.2012 06h21)


Commenter Le brut finit dans le rouge, plombé par des craintes sur la croissance


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite