Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, le marché espère des mesures des banques centrales

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient mardi en cours d'échanges européens, le marché espérant des mesures de soutien à l'économie par les banques centrales des grands pays consommateurs de brut, notamment en Chine et dans la zone euro, sur fond d'indicateurs manufacturiers ternes.

Vers 10H25 GMT (12H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 116,32 dollars, en hausse de 54 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 68 cents, à 97,15 dollars, par rapport à la clôture de vendredi - la place new-yorkaise étant restée fermée lundi en raison d'un jour férié aux Etats-Unis.

"Le marché est soutenu par la bonne tenue des places boursières et l'affaiblissement du dollar", qui rend plus attractifs les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"L'appétit pour les actifs jugés risqués", comme les matières premières ou l'euro, "reste alimenté par la perspective de voir la Banque centrale européenne (BCE) annoncer un programme de rachats d'obligations" à l'issue de sa réunion de politique monétaire jeudi, ajoutait-il.

Alors que la situation économique de la région continue de se détériorer, avec une nouvelle contraction en août de son activité manufacturière, les opérateurs spéculent sur la mise en place par la BCE d'une limite aux taux d'emprunt des pays en difficulté de la zone euro - comme l'Espagne et l'Italie - au-delà de laquelle seraient déclenchés des rachats systématiques d'obligations.

De plus, l'annonce lundi d'une contraction de l'activité manufacturière en Chine en août "a certainement amplifié les attentes de mesures supplémentaires d'assouplissement monétaire de la part de Pékin pour stimuler la croissance" et les investissements du pays, deuxième consommateur de brut de la planète, notait M. Kryuchenkov.

Les investisseurs continuent par ailleurs de s'interroger sur la possibilité d'une annonce de nouvelles mesures de la Réserve fédérale américaine (Fed) lors de sa prochaine réunion de politique monétaire (mi-septembre), son président Ben Bernanke ayant rappelé vendredi sa détermination à agir davantage pour soutenir l'économie "si nécessaire".

Des mesures de soutien de la Fed peuvent prendre la forme d'injections de liquidités dans l'économie, susceptibles d'alimenter les investissements dans les matières premières mais aussi de diluer la valeur du billet vert.

En attendant, les opérateurs devraient scruter les statistiques économiques aux Etats-Unis, et notamment le très attendu rapport mensuel sur l'emploi publié vendredi, en quête d'indices sur la vigueur de la reprise de la première économie mondiale.

Pour Olivier Jakob, expert de Petromatrix, ces mesures des grandes banques centrales, si elles se concrétisent, devraient provoquer "une euphorie d'achat" sur le marché du brut.

Cependant, ce sursaut "pourrait ne pas être durable", car ces mesures doperaient les prix, ce qui pourraient "in fine contribuer à miner" une demande encore fragile, avertissait M. Jakob.

tt



(AWP / 04.09.2012 12h55)


Commenter Le brut grimpe, le marché espère des mesures des banques centrales


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite