Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en hausse à New York, porté par l'ouragan Isaac

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en hausse à New York mardi, portés par les inquiétudes sur l'impact d'Isaac, devenu un ouragan en cours d'après-midi aux Etats-Unis, sur la production et le raffinage de l'or noir dans le golfe du Mexique.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a gagné 86 cents à 96,33 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, sur l'Intercontinental Exchange (ICE), le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance a terminé à 112,58 dollars, en hausse de 32 cents par rapport à la clôture électronique de lundi soir, la place londonienne étant restée fermée en raison d'un jour férié au Royaume-Uni.

La hausse des cours du brut est "liée au fait que l'ouragan Isaac se matérialise enfin après plusieurs jours d'attente", a indiqué Bart Melek, analyste à TD Securities.

Selon le Centre de surveillance des ouragans (NHC), la tempête Isaac est devenue un ouragan de catégorie 1 en approchant de la Louisiane (sud des Etats-Unis) à 16H20 GMT, ses vents atteignant 120 km/h.

Le président américain Barack Obama avait invité plus tôt dans la matinée les habitants de la région à "prendre au sérieux" Isaac, qui pourrait "provoquer d'importantes inondations et d'autres dégâts dans une vaste zone" de cette côte au sud des Etats-Unis.

Isaac "a déjà réduit la production en mer dans le golfe du Mexique", a souligné M. Melek.

Selon l'analyste Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, les suspensions de l'extraction de pétrole représentaient mardi plus de 90% de la production de brut de la région.

Face à ces problèmes, "il semblerait qu'en plus les réserves vont tomber à un nouveau plus bas en cinq mois", dopant les prix de l'or noir, a ajouté M. Melek.

Le département américain de l'Energie doit diffuser mercredi son relevé hebdomadaire de stocks de brut. Au cours des quatre dernières semaines, les réserves ont reculé de près de 20 millions de baril, après avoir atteint un plus haut en 22 ans début juillet.

L'ouragan pourrait aussi avoir des conséquences importantes pour les raffineries. Cinq des dix raffineries qui se situent sur la trajectoire de l'ouragan ont déjà été fermées et les cinq autres opèrent à un rythme réduit, a détaillé M. Lipow.

"Nombre d'entre elles sont très proches des niveaux de la mer et pourraient être inondées", a noté James Williams, analyste à WTRG Economic, alors que selon les prévisions, la tempête pourrait provoquer de fortes houles allant jusqu'à 3,6 mètres de hauteur sur les côtes du sud-est de la Louisiane et du Mississippi.

La fermeture de plusieurs des raffineries sur la trajectoire d'Isaac combinée au fait que "les réserves d'essence sont assez basses actuellement" porte les prix de l'essence à la hausse, entraînant dans son sillage les cours du brut, a expliqué M. Williams.

Il semble de plus que les spéculations sur un recours aux réserves stratégiques du pays pour approvisionner le marché en brut, qui permettraient de faire baisser des cours jugés trop élevés, "ne vont pas se concrétiser", a souligné l'analyste Matt Smith de Summit Energy.

Cette perspective avait contribué lundi à provoquer un léger repli des cours du baril.

Outre le golfe du Mexique, les opérateurs continuaient de surveiller l'évolution d'un incendie dans la principale raffinerie pétrolière du Venezuela, qui a fait 48 morts.

Les pompiers s'apprêtaient à en venir à bout mardi après trois jours de combat contre les flammes.

rp



(AWP / 29.08.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en hausse à New York, porté par l'ouragan Isaac


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite