Menu
RSS
A+ A A-

Le brut remonte, le marché surveille toujours la tempête tropicale Isaac

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché nerveux toujours inquiet des perturbations dans l'offre de brut dans le Golfe du Mexique, où continuait de progresser la tempête tropicale Isaac.

Vers 10H30 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 112,58 dollars, en hausse de 32 cents par rapport à la clôture électronique de lundi soir, la place londonienne étant restée fermée en raison d'un jour férié au Royaume-Uni.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance valait 96,16 dollars, en hausse de 69 cents par rapport à la clôture de la veille sur le marché américain.

Les cours du baril restaient soutenus mardi par la perspective d'importantes perturbations dans l'offre d'hydrocarbures du Golfe du Mexique, d'où est extrait plus de 20% de la production de brut des Etats-Unis, en raison de la progression de la tempête tropicale Isaac dans la région, qui entraîné l'évacuation de 346 plateformes.

Lundi, environ 78% de la production de pétrole brut du Golfe était ainsi suspendue, selon le département de l'Energie (DoE).

Isaac, dont les vents dépassaient 110 km/h en rafales, avançait mardi en direction notamment de la Louisiane, et était "sur le point" de devenir un ouragan selon les météorologues américains.

"Les capacités de productions interrompues représentent désormais 1,1 million de barils de brut par jour, un niveau équivalent aux capacités arrêtées avant le passage de l'ouragan Gustav" en 2008, ce qui avait alors provoqué une envolée des prix du baril, soulignait Olivier Jakob, analyste de Petromatrix.

Cependant, "il est probable que les autorités américaines se tiennent prêtes à recourir aux réserves stratégiques du pays pour approvisionner le marché en brut" comme il l'avait fait après le passage de Gustav, ajoutait M. Jakob.

Pour les analystes de Commerzbank, cette perspective a contribué lundi à provoquer un léger repli des cours du baril.

"Les investisseurs continuent de se demander si le gouvernement américain ne pourrait pas voir dans cette tempête tropicale une bonne raison de recourir aux stocks stratégiques", afin de faire baisser des cours jugés trop élevés, expliquaient les analystes de Commerzbank.

Par ailleurs, les investisseurs "redoutent que l'activité des raffineries à terre soit plus sévèrement affectée par Isaac que la production de pétrole" au large des côtes, poursuivait-on chez Commerzbank.

Six des douze raffineries sur la trajectoire de la tempête ont été arrêtées lundi, représentant environ 16% des capacités de raffinage américaines. Une interruption prolongée de ces raffineries dans la région se traduirait par une diminution des niveaux d'utilisation de brut dans le pays et serait donc susceptible de peser sur les cours.

Outre le golfe du Mexique, les opérateurs continuaient de surveiller l'évolution de la situation dans la principale raffinerie pétrolière du Venezuela, ravagée depuis samedi par un incendie déclenché par une explosion.

tt



(AWP / 28.08.2012 13h10)


Commenter Le brut remonte, le marché surveille toujours la tempête tropicale Isaac


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite