Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, le marché surveille la zone euro et attend les stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent, les opérateurs continuant de s'interroger sur des mesures de la Banque centrale européenne (BCE) pour endiguer la crise dans la zone euro et dans l'attente des stocks pétroliers américains.

Vers 10H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre valait 113,85 dollars, en baisse de 79 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, cédait 22 cents à 96,62 dollars. Le WTI s'était hissé plus tôt mardi à 97,60 dollars, un sommet depuis le 10 mai.

Le marché du pétrole pâtissait de prises de bénéfices après son avancée de la veille, dans un marché toujours sans grand volume d'échanges, en l'absence de nombreux opérateurs pour leurs congés estivaux.

"Il y a dans l'ensemble un regain d'appétit pour les actifs jugés plus risqués" comme les matières premières, observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital, soulignant que le marché restait porté par "un apaisement des inquiétudes sur l'économie européenne, en raison des espoirs d'une intervention de la BCE."

Les investisseurs spéculent depuis le début de la semaine sur l'éventualité d'achats systématiques par la BCE d'obligations des pays en difficulté de la zone euro afin d'empêcher leurs taux d'emprunt de dépasser un certain niveau prédéfini.

La prudence restait cependant de mise avant une rencontre entre le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker et le Premier ministre grec Antonis Samaras, qui plaide pour un sursis de deux ans aux réformes structurelles dans son pays. M. Samaras doit rencontrer vendredi la chancelière Angela Merkel puis le président français François Hollande samedi.

De plus, les investisseurs restaient sur leurs gardes avant la publication mercredi des minutes du dernier comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), en quête d'indices sur de nouvelles mesures susceptibles de stimuler l'économie du premier consommateur mondial de pétrole.

"Les opérateurs vont par ailleurs momentanément tourner de nouveau leur attention mercredi vers les fondamentaux des marchés pétroliers, avec la publication des chiffres hebdomadaires" du Département américain de l'Energie (DoE), ajoutait M. Kryuchenkov.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une rebond de 200.000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 17 août, après avoir reculé de près de 14 millions de barils sur les trois semaines précédentes.

Les stocks d'essence, très surveillés durant la période estivale des grands déplacements en voitures, sont quant à eux attendus en repli de 400.000 barils, et les réserves de produits distillés (qui comprennent gazole et fioul de chauffage) en hausse de 700.000 barils.

Cependant, la fédération professionnelle API, qui calcule ses propres estimations, a annoncé mardi soir une forte baisse, de 6 millions de barils, des stocks de brut américains la semaine dernière.

"Si les chiffres du DoE devaient aller dans la même direction", avec une hausse forte et inattendue des réserves de brut, "cela offrirait un coup de pouce supplémentaire aux prix du baril", soulignaient les experts de Commerzbank.

fah



(AWP / 22.08.2012 12h50)


Commenter Le brut recule, le marché surveille la zone euro et attend les stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite