Menu
RSS
A+ A A-

En nette hausse à New York, dopé par l'optimisme en zone euro

prix-du-petrole New York New York : Le pétrole a ouvert en nette hausse mardi à New York, bénéficiant d'une vague d'optimisme sur les marchés financiers, qui favorisait les actifs jugés plus risqués, comme les matières premières.

Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre gagnait 1,44 dollar à 97,41 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), se hissant à des niveaux plus vus depuis début mai.

"Le brut new-yorkais profite d'une vague d'optimisme qui s'est emparée ce matin de l'ensemble des marchés financiers avant une série de réunions cruciales en Europe", a noté Matt Smith de Summit Energy.

La chancelière allemande doit notamment recevoir jeudi le président français François Hollande à Berlin, puis le lendemain le Premier ministre grec Antonis Samaras, alors qu'Athènes lance cette semaine une bataille diplomatique pour assouplir, en gagnant du temps, le carcan de rigueur imposé par l'UE et le FMI à la Grèce. M. Samaras prendra également le pouls de la zone euro dès mercredi, en s'entretenant à Athènes avec son chef de file, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker.

Dans un environnement calme sans actualité économique, les courtiers ont été en outre rassurés par le succès d'une émission obligataire espagnole dans la matinée.

Ce regain d'optimisme favorisait par ailleurs un renchérissement de l'euro face au billet vert, rendant plus attractifs les achats de brut libellés en dollars, les opérateurs s'interrogeant toujours sur une possible intervention de la Banque centrale européenne (BCE) pour aider les pays de la zone euro en difficultés.

D'autre part, les inquiétudes géopolitiques au Moyen-Orient continuaient à soutenir les cours du brut. Outre la montée des tensions entre Israël et l'Iran, les opérateurs surveillaient toujours la situation en Syrie, les Etats-Unis ayant évoqué lundi pour la première fois une intervention militaire dans le pays si Damas sortait ses armes chimiques contre l'opposition au régime.

Aux Etats-Unis enfin, "comme si le brut manquait de raisons pour se hisser plus haut", Phil Flynn de Price Futures Group évoquait des craintes liées à une nouvelle tempête tropicale qui pourrait se rapprocher de la zone de production pétrolière du Golfe du Mexique.

Ce sera la 9e dépression de la saison, selon les services météorologiques américains.

jq



(AWP / 21.08.2012 15h50)


Commenter En nette hausse à New York, dopé par l'optimisme en zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite