Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, dans un marché sans élan mais aidé par un dollar affaibli

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché sans grand volume mais toujours soutenu par les tensions au Moyen-Orient et aidé par un affaiblissement du dollar face à un euro revigoré par un regain d'optimisme sur la zone euro.

Vers 10H25 GMT (12H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre valait 114,39 dollars, en hausse de 69 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre gagnait de 57 cents à 96,54 dollars, après s'être hissé à 96,76 dollars, son niveau le plus élevé depuis le 11 mai.

"La perspective d'une baisse à court terme de la production en mer du Nord, en raison de périodes de maintenance" sur les plateformes de la région, ainsi que la montée des tensions géopolitiques au Moyen-Orient "apportent toujours un soutien aux cours du baril", estimaient les experts de JBC Energy.

Outre la montée des tensions entre Israël et l'Iran, les opérateurs continuaient de surveiller la situation en Syrie, les Etats-Unis ayant évoqué lundi pour la première fois une intervention militaire dans le pays si Damas sortait ses armes chimiques contre l'opposition au régime.

Les prix du baril étaient par ailleurs aidés mardi par un fléchissement du dollar face à un euro revigoré par un optimisme prudent sur la zone euro, les opérateurs s'interrogeant toujours sur une possible intervention de la Banque centrale européenne (BCE) pour enrayer l'envolée des taux d'emprunt des pays en difficulté de l'Union monétaire.

Un affaiblissement du billet vert rend plus attractifs les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le marché avait été soutenus lundi en séance par un article du journal allemand Der Spiegel affirmant que la BCE étudiait la possibilité d'acheter des obligations des pays en difficulté de la zone euro afin d'empêcher leurs taux d'emprunt de dépasser un certain niveau prédéfini, une perspective cependant jugée "très problématique" par le ministère des Finances allemand.

"Les prix du pétrole fluctuent toujours dans des faibles volumes d'échanges" en l'absence de nombreux opérateurs pour la période estivale, observait par ailleurs Olivier Jakob, analyste du cabinet suisse Petromatrix.

"Il y a encore une nette prime de risque alimentée par les tensions géopolitiques" mais "les spéculations sur un recours (par les Etats-Unis) à leurs réserves stratégiques de brut pour alimenter le marché atténue quelque peu" les inquiétudes du marché, estimait M. Jakob.

Par ailleurs, les investisseurs restaient sur leurs gardes avant la publication mercredi des minutes du dernier comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), en quête d'indices sur de nouvelles mesures susceptibles de stimuler l'économie du premier consommateur mondial de pétrole.

tt



(AWP / 21.08.2012 12h55)


Commenter Le brut monte, dans un marché sans élan mais aidé par un dollar affaibli


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite