Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en repli en Asie, gains dus aux tensions au Moyen-Orient

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole s'affichaient en repli vendredi en Asie après avoir retrouvé des niveaux plus atteints depuis mai, en raison de la crainte qu'une nouvelle escalade des tensions au Moyen-Orient perturbe l'offre mondiale en brut.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre cédait 37 cents à 95,23 USD dans les échanges matinaux, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, abandonnait 67 cents à 114,60 USD pour son premier jour de cotation à cette échéance.

La conjugaison de bons indicateurs américains et la situation géopolitique au Moyen-Orient soutiennent les prix de l'or noir qui ont atteint cette semaine leur plus haut niveau depuis plus de trois mois.

Les investisseurs craignent le scénario d'une guerre que pourrait lancer Israël contre l'Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement en ce moment par les médias israéliens.

Selon ces informations, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son ministre de la Défense Ehud Barak seraient favorables à une attaque israélienne contre les installations nucléaires iraniennes dans les prochaines semaines.

Téhéran, visé par des sanctions internationales - dont un embargo de l'Union européenne (UE) sur le brut iranien -, continue de nier que son programme nucléaire ait des visées militaires.

Mais il menace également toujours de fermer le détroit d'Ormuz qu'il contrôle et par lequel transite un tiers du trafic pétrolier maritime mondial.

Seule puissance nucléaire --officieuse-- de la région, Israël considère que son existence serait menacée si Téhéran disposait de la bombe atomique.

Les cours ont été également stimulés par un recul plus important qu'attendu des stocks de brut aux Etats-Unis, un signal rassurant sur la consommation énergétique du pays, 1er consommateur de pétrole dans le monde.

Selon le Département américain de l'Energie (DoE), les stocks de pétrole brut ont reculé de 3,7 millions de barils lors de la semaine achevée le 10 août et les stocks d'essence, très surveillés lors de la période estivale des grands déplacements en voiture, ont enregistré un recul également bien plus fort que prévu, baissant de 2,4 millions de barils.

Par ailleurs, la capacité de l'Irak à augmenter sa production pétrolière à plus ou moins court terme, ce qui permettrait de faire baisser la pression sur les cours, est incertaine.

"Dans l'ensemble, nous restons sceptiques sur les perspectives de l'Irak de parvenir à augmenter significativement sa production compte tenu des signes accrus d'instabilité" dans le pays, a relevé la banque britannique Barclays dans une note.

L'Irak dispose de réserves pétrolières prouvées de 143,1 milliards de barils de pétrole pour une production de 3,2 millions de barils par jour.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre avait ainsi poursuivi sa nette avancée jeudi, se hissant de 1,27 dollar à 95,60 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à son plus haut niveau en clôture depuis le 11 mai.

Le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en septembre avait terminé en hausse de 65 cents par rapport à la clôture de mercredi, à 116,90 dollars, son plus haut niveau en clôture depuis le 2 mai.

rp



(AWP / 17.08.2012 06h30)


Commenter Le brut en repli en Asie, gains dus aux tensions au Moyen-Orient


Le pétrole en Asie


mardi 17 octobre 2017

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

lundi 16 octobre 2017

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse, lundi, profitant des tensions géopolitiques liées à la remise en cause par Donald Trump...

vendredi 13 octobre 2017

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en Asie après un net déclin mais cette remontée ne devrait pas se confirmer si...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Asie

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

mercredi 18 octobre 2017 à 07:50

Le pétrole à la hausse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, bénéficiant des estimations de la fédération professionnelle American...

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite