Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine au plus haut depuis mi-mai, après le recul des stocks US

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont terminé en hausse à New York mercredi, atteignant leur plus haut niveau depuis mi-mai, portés par une baisse plus forte qu'attendu des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis, le premier consommateur mondial d'or noir.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre a gagné 90 cents par rapport à la clôture mardi, à 94,33 dollars, soit son plus haut niveau depuis le 15 mai. Le WTI avait alors clôturé à 94,70 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) pour la même échéance a aussi progressé, de 2,16 dollars par rapport à la clôture de mardi, terminant à 116,25 dollars.

Les prix "ont augmenté au vu des stocks particulièrement bas", a noté l'analyste John Kilduff, d'Again Capital.

Selon les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE) publiés mercredi, les stocks de pétrole brut ont reculé de 3,7 millions de barils lors de la semaine achevée le 10 août pour s'établir à 366,2 millions de barils, alors que les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablaient sur un repli de 1,9 million de barils.

Les stocks de brut avaient déjà reculé de plus de 10 millions de barils au cours des deux semaines précédentes, entamant un fort mouvement de baisse, après avoir atteint un plus haut en 22 ans début juillet.

Les stocks d'essence, très surveillés lors de la période estivale des grands déplacements en voiture, ont surtout enregistré une baisse plus forte que prévu, reculant de 2,4 millions de barils contre 1,7 million attendus.

"Les craintes continues relatives à l'offre d'essence ont particulièrement participé à la hausse des prix du brut", a noté l'analyste John Kilduff, d'Again Capital.

Les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont pour leur part légèrement augmenté, de 700'000 barils alors que les analystes tablaient sur un recul de 500'000 barils.

Les cours ont aussi été entraînés à la hausse par la progression du baril de Brent de la mer du Nord, toujours sous pression d'"inquiétudes sur la production", a noté M. Kilduff.

Ces craintes étaient alimentées par la fermeture de nombreuses plateformes en mer du Nord, pour des opérations de maintenance annuelle, ainsi que par les tensions géopolitiques toujours vives au Moyen-Orient, ont observé les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Les spéculations, notamment dans la presse israélienne, sur des frappes aériennes d'Israël sur des installations nucléaires de l'Iran continuent par ailleurs à soutenir les cours du pétrole depuis plusieurs jours.

L'Iran continue de nier que son programme nucléaire ait des visées militaires, mais menace également toujours de fermer le détroit d'Ormuz qu'il contrôle et par lequel transite un tiers du trafic pétrolier maritime mondial.

rp



(AWP / 16.08.2012 06h21)


Commenter Le brut termine au plus haut depuis mi-mai, après le recul des stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite