Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en légère baisse à New York, après une reprise du dollar

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont terminé en baisse à New York lundi, après un début de séance dans le vert, affectés par un dollar se reprenant légèrement face à l'euro et par des craintes persistantes sur l'état de l'économie mondiale.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre a perdu 14 cents par rapport à la clôture vendredi, à 92,73 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) pour la même échéance a en revanche progressé de 65 cents par rapport à la clôture de vendredi, terminant à 113,60 dollars.

Le Brent est même monté en cours de séance à 115,11 dollars le baril, son niveau le plus élevé depuis début mai.

L'or noir a été soutenu à Londres par des inquiétudes sur l'approvisionnement, motivées par la maintenance annuelle à venir de nombreuses plateformes en mer du Nord et la baisse de la production qui devrait en découler, et par un regain de tensions au Moyen-Orient.

A New York, la baisse du prix du brut est due en partie "à des mouvements monétaires" en cours de séance, a indiqué James Williams, de WTRG Economics. Le léger renchérissement du billet vert entre l'ouverture et la clôture du marché rendait moins attractifs les achats de brut, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, le marché "ne voit pas suffisamment de signes économiques justifiant le niveau de prix" actuel de l'or noir, et tend à suivre le mouvement à la baisse des places boursières, a ajouté M. Williams.

Le WTI pliait aussi sous les prises de bénéfices, notait David Morrison, analyste chez GFT Markets.

La remontée de tensions au Moyen-Orient avait toutefois entretenu une certaine hausse des cours en début de séance.

"On continue d'entendre de plus en plus de rumeurs en provenance du Moyen-Orient indiquant que les Israéliens deviennent nerveux face au programme nucléaire iranien", a expliqué M. Williams. Les opérateurs craignent qu'Israël "passe à l'étape suivante et attaque les installations nucléaires iraniennes avant la fin de l'année".

Les tensions dans la région ont aussi été ravivées par une collision accidentelle survenue dimanche entre un destroyer lance-missiles américain et un pétrolier japonais dans le détroit d'Ormuz. "Même si cela n'affecte pas les expéditions, cela démontre combien le détroit est vulnérable", a souligné John Kilduff, analyste à Again Capital.

Le détroit d'Ormuz est contrôlé par l'Iran, qui a menacé à plusieurs reprises de fermer l'accès à ce passage stratégique par lequel transitent environ 30% du trafic maritime de pétrole.

Des responsables politiques ou militaires iraniens avaient évoqué ces derniers mois une fermeture du détroit d'Ormuz si l'Iran était attaqué par Israël ou par les Etats-Unis, ou si ses exportations pétrolières étaient touchées par l'embargo occidental mis en place pour obliger Téhéran à mettre fin à ses activités nucléaires sensibles.

rp



(AWP / 14.08.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en légère baisse à New York, après une reprise du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 16 janvier 2018 à 20:59

Le pétrole fait une pause après une rapide envolée

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse mardi après avoir atteint leur plus haut niveau...

mardi 16 janvier 2018 à 18:46

L'Algérien Sonatrach va raffiner une partie de son brut à l…

in amenas (algérie): Le groupe pétrolier national algérien Sonatrach a signé un accord avec le géant suisse du négoce pétrolier Vitol, afin...

mardi 16 janvier 2018 à 18:05

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint de nouveaux sommets la veille, entraînant des prises...

mardi 16 janvier 2018 à 17:45

Production pétrolière 2017 record pour le brésilien Petrobra…

Rio de janeiro: Le groupe pétrolier d'Etat brésilien Petrobras a annoncé mardi avoir battu en 2017 son record de production pour la...

mardi 16 janvier 2018 à 15:21

Le pétrole new-yorkais ouvre en baisse après être monté au p…

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture mardi après être monté la veille à son...

mardi 16 janvier 2018 à 12:38

Le pétrole affaibli par une remontée du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, après avoir atteint la veille de nouveaux plus hauts depuis trois...

mardi 16 janvier 2018 à 03:34

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mardi matin en Asie, le Brent refluant après avoir enfoncé lundi la barre...

lundi 15 janvier 2018 à 19:20

Le pétrole new-yorkais toujours au plus haut depuis fin 2014

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a inscrit lundi à la clôture un nouveau plus haut depuis décembre 2014...

lundi 15 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole monte avec la faiblesse du dollar

Londres: Les cours du pétrole repoussaient lundi en fin d'échanges européens leurs plus hauts depuis plus de trois ans notamment grâce à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite