Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en baisse, inquiet pour la Chine et la demande

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les prix du pétrole ont terminé en légère baisse à New York vendredi, affectés par de mauvais indicateurs chinois, de mauvais augure pour le brut dans ce pays deuxième consommateur mondial d'or noir, et une nouvelle révision à la baisse de la demande mondiale de pétrole.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre a perdu 49 cents par rapport à la clôture la veille, à 92,87 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) pour même échéance a terminé à 112,95 dollars, en baisse de 27 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Le repli des cours de l'or noir a été "provoqué par les chiffres médiocres des importations chinoises de brut", ont souligné les analystes de Commerzbank.

Selon des chiffres officiels publiés vendredi, les importations chinoises de pétrole brut ont reculé de 2,6% en juillet par rapport au mois précédent, pour s'établir à 21,83 millions de tonnes (soit l'équivalent de 5,14 millions de barils par jour), leur plus bas niveau en neuf mois.

Pékin a également annoncé un fort repli de l'excédent commercial du pays en juillet, plus prononcé qu'attendu.

"Le ralentissement en Chine ressemble de plus en plus à un atterrissage en urgence faisant craindre que le moteur de la croissance mondiale ne s'enlise dans le sillage de l'Europe, et en raison de ses propres problèmes économiques internes", a noté Phil Flynn, analyste à Price Futures Group, mettant en avant le risque d'une baisse de la demande de pétrole dans ce pays.

Par ailleurs, quand plusieurs "organismes importants, en une semaine, revoient à la baisse leurs prévisions pour l'économie mondiale, et pour la consommation mondiale de pétrole, cela conduit forcément le marché à la baisse", a souligné James Williams de WTRG Economics, ajoutant qu'une "économie faible se traduit toujours par des prix bas".

Selon le rapport mensuel de l'AIE, organisation représentant les pays consommateurs basée à Paris, "la progression de la demande de pétrole" pourrait être restreinte de "0,9 million de barils par jour (Mb/j) en 2012 et 0,8 Mb/j en 2013", soit 0,3 Mb/j et 0,4 Mb/j de moins que la précédente prévision.

L'AIE impute ce ralentissement à une croissance économique molle, des prix élevés du baril et la réduction des besoins en or noir de la Chine et des Etats-Unis.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait légèrement relevé jeudi sa prévision de demande mondiale de brut pour 2012, soutenue entre autres par la canicule dans certaines régions comme aux Etats-Unis, mais soulignait que l'horizon pour 2013 restait "rempli de turbulences". Le cartel ajoutait dans son rapport mensuel qu'une révision à la baisse de la prévision 2013 était plus probable qu'un relèvement.

M. Williams a enfin mentionné un rapport mensuel de l'Agence américaine de l'énergie, publié mardi, qui a révisé à la hausse les prix du brut.

rp



(AWP / 13.08.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en baisse, inquiet pour la Chine et la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite