Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en baisse, inquiet pour la Chine et la demande

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les prix du pétrole ont terminé en légère baisse à New York vendredi, affectés par de mauvais indicateurs chinois, de mauvais augure pour le brut dans ce pays deuxième consommateur mondial d'or noir, et une nouvelle révision à la baisse de la demande mondiale de pétrole.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre a perdu 49 cents par rapport à la clôture la veille, à 92,87 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) pour même échéance a terminé à 112,95 dollars, en baisse de 27 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Le repli des cours de l'or noir a été "provoqué par les chiffres médiocres des importations chinoises de brut", ont souligné les analystes de Commerzbank.

Selon des chiffres officiels publiés vendredi, les importations chinoises de pétrole brut ont reculé de 2,6% en juillet par rapport au mois précédent, pour s'établir à 21,83 millions de tonnes (soit l'équivalent de 5,14 millions de barils par jour), leur plus bas niveau en neuf mois.

Pékin a également annoncé un fort repli de l'excédent commercial du pays en juillet, plus prononcé qu'attendu.

"Le ralentissement en Chine ressemble de plus en plus à un atterrissage en urgence faisant craindre que le moteur de la croissance mondiale ne s'enlise dans le sillage de l'Europe, et en raison de ses propres problèmes économiques internes", a noté Phil Flynn, analyste à Price Futures Group, mettant en avant le risque d'une baisse de la demande de pétrole dans ce pays.

Par ailleurs, quand plusieurs "organismes importants, en une semaine, revoient à la baisse leurs prévisions pour l'économie mondiale, et pour la consommation mondiale de pétrole, cela conduit forcément le marché à la baisse", a souligné James Williams de WTRG Economics, ajoutant qu'une "économie faible se traduit toujours par des prix bas".

Selon le rapport mensuel de l'AIE, organisation représentant les pays consommateurs basée à Paris, "la progression de la demande de pétrole" pourrait être restreinte de "0,9 million de barils par jour (Mb/j) en 2012 et 0,8 Mb/j en 2013", soit 0,3 Mb/j et 0,4 Mb/j de moins que la précédente prévision.

L'AIE impute ce ralentissement à une croissance économique molle, des prix élevés du baril et la réduction des besoins en or noir de la Chine et des Etats-Unis.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait légèrement relevé jeudi sa prévision de demande mondiale de brut pour 2012, soutenue entre autres par la canicule dans certaines régions comme aux Etats-Unis, mais soulignait que l'horizon pour 2013 restait "rempli de turbulences". Le cartel ajoutait dans son rapport mensuel qu'une révision à la baisse de la prévision 2013 était plus probable qu'un relèvement.

M. Williams a enfin mentionné un rapport mensuel de l'Agence américaine de l'énergie, publié mardi, qui a révisé à la hausse les prix du brut.

rp



(AWP / 13.08.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en baisse, inquiet pour la Chine et la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite