Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, dans un marché plombé par des inquiétudes sur la Chine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché sans grand volume et pénalisé par une série de statistiques économiques décevantes en Chine, qui avivaient les craintes sur la demande énergétique du deuxième pays consommateur de brut.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en septembre, valait 112,67 dollars, en baisse de 55 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 49 cents, à 92,87 dollars.

Après s'être hissé jeudi à 113,52 dollars, un sommet depuis trois mois, le cours du Brent perdait du terrain vendredi, "un repli provoqué par les chiffres médiocres des importations chinoises de brut", expliquaient les analystes de Commerzbank.

Selon des chiffres officiels publiés vendredi, les importations chinoises de pétrole brut ont reculé de 2,6% en juillet par rapport au mois précédent, pour s'établir à 21,83 millions de tonnes (soit l'équivalent de 5,14 millions de barils par jour), leur plus bas niveau en neuf mois.

Par ailleurs, l'annonce vendredi d'un fort repli de l'excédent commercial du pays en juillet, plus prononcé qu'attendu, renforçait les inquiétudes sur le ralentissement de la croissance économique chinoise. Jeudi, la Chine avait fait état d'une décélération de sa production industrielle en juillet.

"Les chiffres des exportations chinoises sont très au-dessous des attentes du marchés, et cela a plombé l'ensemble des marchés dans les échanges asiatiques", observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Récemment, de mauvais indicateurs en Chine tendaient à doper les prix du pétrole, car "cela semblait garantir aux yeux des investisseurs une intervention de la Banque centrale chinoise pour stimuler l'économie", mais cela n'a pas été le cas vendredi, car les statistiques du commerce extérieur chinois vendredi "ont été une trop grosse déception" à digérer, notait M. Hufton.

Publié vendredi, le rapport mensuel de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), organisation représentant les pays consommateurs, n'était pas pour rassurer les investisseurs.

L'AIE a ainsi nettement abaissé ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour 2012 et 2013 à cause d'une croissance économique "molle", de prix encore élevés du baril et d'une réduction des besoins en or noir des Etats-Unis et de la Chine, les deux plus gros consommateurs de la planète, en raison du ralentissement de leur économie.

Le Brent échangé sur la place londonienne restait cependant toujours soutenu par la perspective d'interruptions à court terme de nombreuses plateformes en mer du Nord pour maintenance annuelle, qui devraient entraîner une perte de production de quelque 55.000 barils par jour sur l'ensemble du mois de septembre selon les experts de JBC Energy.

Dopé par cette perspective, le Brent a récemment creusé l'écart avec le WTI new-yorkais, et la différence entre les deux prix de référence s'établissait vendredi autour de 20 dollars, le plus important écart depuis septembre 2011.

fah



(AWP / 10.08.2012 18h31)


Commenter Le brut recule, dans un marché plombé par des inquiétudes sur la Chine


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite