Menu
RSS
A+ A A-

L'AIE ampute ses prévisions de demande à cause de la crise

prix-du-petrole Paris Paris : L'Agence internationale de l'Energie (AIE) a nettement abaissé vendredi ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour 2012 et 2013 à cause d'une croissance économique "molle", de prix élevés du baril et de la réduction des besoins en or noir de la Chine et des Etats-Unis.

"La croissance économique molle pourrait restreindre la progression de la demande de pétrole à 0,9 million de barils par jour (Mb/j) en 2012 et 0,8 Mb/j en 2013", soit 0,3 Mb/j et 0,4 Mb/j de moins que la précédente prévision", estime le bras énergétique des pays développés dans son rapport mensuel.

Cette croissance faible s'explique "par la combinaison de prix toujours élevés et d'un contexte économique médiocre", souligne l'organisation internationale, basée à Paris.

Selon les nouvelles prévisions de l'AIE, la demande totale de brut dans le monde serait de 89,6 millions de barils par jour en 2012 et 90,5 millions en 2013, la hausse de la demande étant principalement portée par les pays émergents.

Signe de ce ralentissement, la demande pétrolière en juin des deux principaux consommateurs mondiaux, les Etats-Unis et la Chine, a été revue en baisse de près de 100'000 b/j pour les premiers et de 600'000 b/j pour le second.

Cette baisse pour les deux géants --qui représentent à eux deux un tiers de la demande d'or noir mondiale-- contribue "à étouffer davantage la prévision de demande", souligne l'AIE.

Cette dégradation par l'AIE des perspectives des besoins pétroliers mondiaux s'accompagne d'une révision à la baisse de son estimation de la croissance de l'économie mondiale en 2013, à 3,6% (contre 3,8% jusqu'à présent), la prévision d'une progression de 3,3% cette année restant elle inchangée.

LA PRODUCTION IRANIENNE AU PLUS BAS DEPUIS 30 ANS

C'est la quatrième fois depuis le début de l'année que l'AIE, l'organe énergétique de l'OCDE, révise à la baisse ses prévisions de demande d'or noir après janvier, février et juin. La prévision n'a été améliorée qu'une fois, en mai.

Jeudi, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait elle légèrement relevé sa prévision de demande mondiale de brut pour 2012, l'estimant soutenue entre autres par la canicule dans certaines régions comme aux Etats-Unis. Mais l'Opep avait souligné que l'horizon pour 2013 restait "rempli de turbulences".

Du côté de l'offre, la production a augmenté de 300'000 barils par jour en juillet par rapport à juin, à 90,7 Mb/j, a déclaré l'AIE vendredi.

Sur un an, la production est en nette hausse, de 2,6 Mb/j, tirée par le niveau soutenu de l'Irak et des pays de l'Opep, notamment l'Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Qatar.

La production actuelle de l'Opep, qui a néanmoins légèrement reculé depuis mai (-1,7%), est toujours presque 10% au-dessus de ses niveaux de 2009-2010.

En revanche, la production iranienne a continué à chuter à ses plus bas niveaux depuis la fin des années 80 sous le plein effet des embargos européen et américain sur son or noir.

Selon l'AIE, elle est passée en juillet sous la barre des 3 millions de barils quotidiens, à 2,9 Mb/j, reléguant l'Iran derrière l'Irak. Avec l'entrée en vigueur complète des embargos de plusieurs pays le 1er juillet, les exportations iraniennes auraient elles plongé à 1 Mb/j, contre 1,7 Mb/j en juin.

rp



(AWP / 10.08.2012 12h00)


Commenter L'AIE ampute ses prévisions de demande à cause de la crise


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite