Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, aidé par l'inflation chinoise et l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole confortaient leurs gains jeudi en fin d'échanges européens, dans un marché sans élan, soutenu par l'annonce d'un ralentissement de l'inflation en Chine et de bonnes statistiques sur l'emploi aux Etats-Unis.

Vers 16H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en septembre, valait 112,51 dollars, en hausse de 37 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 23 cents, à 93,58 dollars.

Après s'être hissés mercredi jusqu'à 113,27 dollars à Londres et 94,72 dollars à New York, des niveaux plus vus depuis près de trois mois, les cours du baril évoluaient en petite progression jeudi, dans un volume d'échanges toujours très modéré en raison des congés estivaux de nombreux opérateurs.

"Les indicateurs publiés jeudi en Chine ont relevé le moral des opérateurs et provoqué un regain d'optimisme sur les marchés de l'énergie", observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

"Le ralentissement de l'inflation dans le pays en juillet, pour le quatrième mois consécutif, alimente les espoirs de voir Pékin prendre bientôt des mesures de relance" pour stimuler l'économie, expliquait-elle.

Le ralentissement de l'inflation chinoise en juillet à son plus bas niveau depuis janvier 2010 offre en effet de la marge de manoeuvre au gouvernement pour assouplir sa politique monétaire, ce qui contribuerait à revigorer les achats de pétrole dans le pays, deuxième consommateur mondial de brut.

Les prix du brut ont par ailleurs été soutenus en début d'échanges américains par l'annonce d'une nette baisse des demandes d'allocations chômage sur la semaine achevée le 4 août, un signal encourageant pour la vigueur de la consommation énergétique dans le pays.

Autre signal positif, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a légèrement relevé jeudi sa prévision de demande mondiale de brut pour 2012, tout en avertissant que l'horizon pour 2013 reste "rempli de turbulences".

"Dans l'ensemble, des craintes de perturbation de l'offre mondiale de brut tirent le marché vers le haut", soulignait de son côté Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Ces craintes étaient alimentées ces derniers jours par la perspective d'interruptions à court terme de nombreuses plateformes en mer du Nord pour une période de maintenance annuelle, mais aussi les violences persistantes en Syrie, avivant les tensions au Moyen-Orient.

De plus, "l'appétit des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués (comme les matières premières) restait avivé par les attentes de mesures supplémentaires" d'assouplissement monétaire de la part de la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir l'économie de la zone euro, ajoutait M. Kryuchenkov.

Cependant, alors que les prix restaient cantonnés dans une marge de prix très étroite après leurs sommets de la veille, "des investisseurs pourraient être tentés d'engranger quelques bénéfices avant leur départ en week-end", entraînant un léger repli des cours, avertissait l'analyste de VTB Capital.

rp



(AWP / 09.08.2012 18h30)


Commenter Le brut monte, aidé par l'inflation chinoise et l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite