Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York, dans le sillage du Brent

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole se sont repliés mardi à New York dans le sillage du baril de Brent à Londres qui a finalement subi une petite correction en l'absence de nouveaux développements en Egypte et au Proche-Orient.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 84,32 dollars, en recul de 49 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance en avril a perdu 1,44 dollar à 101,64 dollars.

"On a enfin une correction sur les prix du Brent", a noté Tom Bentz, de BNP Paribas, et les prix du "WTI", le brut échangé à New York, ont suivi.

Le prix du baril de Brent est monté jusqu'à 104,04 dollars mardi avant de se replier sèchement alors que "les choses se calment au Proche-Orient", a souligné Tom Bentz. Les cours n'avaient pas dépassé les 104 dollars depuis le 26 septembre 2008.

Les révoltes populaires qui secouent la région ont principalement soutenu les prix du brut en Europe et en Asie, plus directement concernés.

A la suite du départ du président égyptien Hosni Moubarak, chassé par le peuple, les investisseurs s'interrogeaient sur un éventuel mouvement de contagion à des pays exportateurs de pétrole.

L'Egypte abrite deux routes stratégiques pour l'acheminement du brut pompé dans les pays du Golfe, le canal de Suez et l'oléoduc Sumed (Suez-Méditerranée).

L'Iran -- deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) -- a été le théâtre lundi de manifestations anti-gouvernementales qui ont donné lieu à des affrontements avec les forces de sécurité, mais ne se sont pas poursuivies mardi.

En outre, les investisseurs s'attendaient à voir une nouvelle fois les stocks de brut augmenter aux Etats-Unis. Le département de l'Energie publie son relevé hebdomadaire mercredi, et les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires s'attendent à une hausse de 2,3 millions de barils des réserves de brut.

Selon eux, les stocks d'essence auraient progressé de 2 millions de barils. Ceux de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole) auraient en revanche reculé de 1,2 million de barils.

A l'ouverture, le marché pétrolier avait été soutenu par un solide indicateur sur l'activité industrielle dans la région de New York, qui s'accélérait en février.

"Cela alimente le côté demande du marché et soutient des prix qui ont bien reculé depuis plusieurs séances", a observé John Kilduff, d'Again Capital.

Toutefois, les ventes de détail aux Etats-Unis ont commencé l'année sur une note peu enthousiaste après leur forte progression au dernier trimestre 2010.

En Chine, moteur de la demande en énergie, les chiffres de l'inflation ont montré que l'économie continuait de s'accroître mais les craintes de voir les autorités chinoises prendre des mesures pour éviter la surchauffe persistaient, a souligné Tom Bentz.

La hausse des prix n'a été que légèrement domptée à 4,9% en janvier.

rp

(AWP/16 février 2011 06h21)

Commenter Le brut finit en baisse à New York, dans le sillage du Brent


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite